Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Protection de l'enfance

« Il y a déjà une trentaine de MNA ukrainiens sur le territoire français »

Publié le 31/03/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

Florence-DABIN
CD Maine et Loire / Bertrand Bechard
Florence Dabin, présidente (DVD) du département de la Maine-et-Loire et du groupe Enfance au sein de l’Assemblée des départements de France (ADF), fait le point sur l’accueil d’enfants ukrainiens, qu’ils soient mineurs isolés ou accompagnés de leurs familles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Est-ce qu’il y a déjà des mineurs non accompagnés (MNA) qui arrivent en France depuis l’Ukraine ?

Les enfants sont parmi les premières victimes de la guerre en Ukraine. Ils arrivent jusqu’en France souvent accompagnés de leurs mères ou de leurs proches. Mais nous avons déjà une trentaine de mineurs isolés sur le territoire français, dont trois qui sont accueillis dans mon département.

Ils arrivent épuisés et traumatisés psychiquement. Ils ont vécu sous les bombes. Ils ont été arrachés à leurs pères, restés sur place pour combattre l’agresseur. Ils ont des images terribles dans la tête.

Comment sont-ils pris en charge ?

Le 16 avril, à l’initiative de la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlène Schiappa, s’est tenu le premier Comité de protection des mineurs isolés et de la prévention de la ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il y a déjà une trentaine de MNA ukrainiens sur le territoire français »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement