Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Le quotidien des pompiers amélioré par l’intelligence artificielle

Publié le 13/04/2022 • Par Alexandra Caccivio • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

PHOTO - IMG_1307735_01.jpg
D.R.
Un enseignant-chercheur bien connu du monde des sapeurs-pompiers a conçu deux applications destinées à améliorer l'organisation des secours : la première pour faciliter la mobilisation des personnels confrontés aux astreintes et aux horaires atypiques, la seconde pour aider les managers à définir la meilleure répartition de l’effectif et des engins. Zoom.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Quatre pompiers volontaires sur dix abandonnent avant cinq ans de pratique, mettant l’organisation des secours en tension selon le rapport « Ambition volontariat » de 2018. Principal motif : « la difficulté à concilier les différents temps de vie », avance Marc Riedel, pompier volontaire depuis quinze ans. Son bagage scientifique l’a poussé à imaginer des solutions pour alléger la charge mentale et la fatigue des pompiers. Titulaire d’un doctorat en chronobiologie humaine et d’un doctorat en sociologie des organisations, cet enseignant-chercheur à l’école des Arts et métiers de Cluny (Saône-et-Loire) a développé deux applications mobilisant les capacités de l’intelligence artificielle. Il s’est entouré d’une équipe solide, la jeune entreprise Aum ­Biosync compte une vingtaine de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le quotidien des pompiers amélioré par l’intelligence artificielle

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement