Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Télécoms

Fibre : « Ce n’est pas acceptable d’avoir de tels défauts de qualité et de pratiques des opérateurs »

Publié le 31/03/2022 • Par Alexandre Léchenet Laura Fernandez Rodriguez • dans : actus experts technique, Dossiers d'actualité, France

Laure de la Raudiere-0575(1)
D.R.
A l’occasion de la parution du rapport « Territoires connectés », Laure de la Raudière, présidente de l’Arcep, régulateur des télécoms, revient sur la qualité des réseaux fibre et cuivre, le déploiement de la fibre, l'extinction du réseau cuivre et l'avancée du plan « new deal mobile » et de la 5G. Elle répond également aux questions d'impact environnemental du numérique.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver

Vous avez présenté aujourd’hui le rapport « Territoires connectés ». Que pouvez-vous nous en dire ?

Le rapport est spécialement conçu pour les acteurs de l’aménagement numérique du territoire, dont les collectivités, et traite des sujets télécoms. Nous avons quelques thématiques phares, et la première, c’est la qualité de service sur les réseaux fixes, que ce soit le cuivre ou la fibre.

C’est l’un des objectifs de la régulation mise en place par l’Arcep, et pour nous c’est extrêmement important, puisque cela induit comme finalité la satisfaction des utilisateurs. Nous portons l’ambition d’avoir un accès à internet fixe de qualité, pour tous et partout. Et j’ai envie de rajouter : qui fonctionne !

Nous avons salué la mise en place du plan “cuivre” par Orange au printemps dernier et nous sommes vigilants à ce qu’il se décline bien dans tous les territoires. La qualité de service sur le réseau fibre fait de son côté l’actualité depuis quelques mois dans les médias. C’est un sujet sur lequel je suis très fortement sollicitée par les élus, et à juste titre parce que ce n’est pas acceptable d’avoir des défauts de qualité et des pratiques des opérateurs tels qu’on les rencontre aujourd’hui.

Justement, nous avons évoqué, il y a quelques jours, les maires qui essaient de se dépêtrer des raccordements à la fibre. Est-ce à eux de régler les problèmes ?

Ce n’est pas le rôle des agents municipaux de surveiller les raccordements et les points de mutualisation ou de faire une hotline de service client pour l’opérateur. Neuilly-sur-Marne consacre deux agents communaux à temps plein pour prendre les réclamations, avec un élu délégué qui y passe ses journées… Ce n’est pas le rôle de la commune.

Cela montre bien que c’est un problème que les opérateurs doivent régler de façon urgente. Je ne supporte plus d’entendre dire que c’est lié au fort déploiement et au fort raccordement. Dites ça aux gens interrompus plusieurs fois par an, pendant plusieurs semaines…

Le passage à un nouveau mode de sous-traitance, le STOC V2, est déjà contesté par certains observateurs, dont l’Avicca, qui déplore également le coût payé pour les raccordements…

Il est difficile de s’exprimer sur le contrat STOC V2 sachant que certains opérateurs ne l’ont signé

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver

Sommaire du dossier

  1. Menaces sur l’économie des réseaux d’initiative publique
  2. Aménagement numérique : les chantiers qui coincent
  3. Fibre : « Ce n’est pas acceptable d’avoir de tels défauts de qualité et de pratiques des opérateurs »
  4. Fibre optique : contre l’anarchie des raccordements, enfin des solutions ?
  5. [Data] Un déploiement de la fibre à petits pas
  6. En cartes et en graphiques : comment avance la couverture mobile en 4G en France ? (1/2)
  7. En cartes et en graphiques : comment avance la couverture mobile en 4G en France ? (2/2)
  8. Soigner la supervision et la maintenance de son réseau fibre, la clé d’une longue vie
  9. Télécoms : quel avenir pour les réseaux de première génération ?
  10. Communications électroniques : le cadre juridique du déploiement des réseaux à très haut débit
  11. Tadurézo, Tu captes, kiCapte… Les collectivités locales développent leurs applis pour tester les réseaux mobiles
  12. Les ratés de la sous-traitance pour le raccordement de la fibre
  13. « Le gouvernement a une vision financière et non politique du THD »
  14. La Vendée mise sur le THD radio
  15. Numérique : le new deal proposé par l’Etat aux collectivités et aux opérateurs
  16. Quel modèle économique pour le méga-contrat de Mégalis pour fibrer la Bretagne
  17. En attendant la fibre, le très haut-débit radio s’invite dans 30 000 foyers
  18. Avec Datamobile, les pylônes poussent en zone rurale et la 4 G devient une réalité
  19. Dans le Gers, le pari gagné d’un bon débit partout et pour tous
  20. Très haut-débit : les bons comptes du réseau d’initiative publique du Grand-Est
  21. Le wifi public séduit les territoires ruraux
  22. Le très haut-débit radio à la rescousse des habitations et entreprises isolées
  23. Internet par les réseaux radio en attendant la fibre optique ?
  24. Très haut-débit : le RIP alsacien est financé à 64% par le privé
  25. Zones blanches : ces territoires encore éloignés du « vrai » haut débit fixe
  26. En Eure-et-Loir, le Lab28 veut optimiser l’utilisation de la fibre optique
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fibre : « Ce n’est pas acceptable d’avoir de tels défauts de qualité et de pratiques des opérateurs »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement