Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Sangliers vs algues vertes (suite) : l’emblème ardennais s’attaque maintenant aux extraterrestres

médias sociaux

Sangliers vs algues vertes (suite) : l’emblème ardennais s’attaque maintenant aux extraterrestres

Publié le 19/10/2011 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Face au courroux de son homologue des Côtes-d’Armor, le conseil général des Ardennes change la cible de son jeu en ligne : Woinic dégommera désormais des petits hommes verts.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Début octobre 2011, le jeu « Woinic contre-attaque » lancé par le conseil général des Ardennes sur Facebook créait la polémique dans le département des Côtes-d’Armor.
Les élus bretons n’avaient pas apprécié qu’une autre collectivité locale détourne un problème douloureux pour eux à des fins promotionnelles et divertissantes.

Le département des Ardennes a décidé de calmer le jeu, si l’on ose dire. Les algues vertes, à l’origine de la mort de 36  sangliers cet été, vont être remplacées par des… extraterrestres.

Un choix que le conseil général justifie de façon humoristique sur sa page Facebook après avoir lancé un appel à propositions auprès des internautes.
« Il faut se rendre à l’évidence, peut-on y lire : la majorité de la grosse centaine de vos contributions nous conduirait à nous fâcher avec tout le monde, en premier lieu nos voisins Rémois, mais aussi les chasseurs, les producteurs de tout un paquet de choses qui se mangent, et j’en passe… Nous avons donc retenu une de vos idées : les extraterrestres. A priori, ils ne viendront pas se plaindre d’être dans le jeu, et s’ils le faisaient, ça serait une belle avancée pour la science ! »

3 700 membres – Au-delà de la controverse, ou plutôt grâce à elle, le département des Ardennes a parfaitement atteint son objectif : faire parler de lui. Le « buzz » a joué à plein sur le web et dans les médias.
Le nombre de membres a explosé sur la page Facebook (3 700 personnes), tandis que l’information a été reprise dans une soixantaine de journaux en France et à l’étranger.

Pour mémoire, le jeu « Woinic contre-attaque » consiste à abattre le plus de cibles possible en une minute grâce à des spécialités culinaires locales catapultées par un sanglier.
Pour ses concepteurs, il s’agit de « fédérer la communauté ardennaise et de renforcer le lien entre le département et les Ardennais » à travers « un loisir identitaire ».

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sangliers vs algues vertes (suite) : l’emblème ardennais s’attaque maintenant aux extraterrestres

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement