Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Statut

A quand une revalorisation des statuts de chefs de cuisine en restauration scolaire ?

Publié le 17/03/2022 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles Education et Vie scolaire, Réponses ministérielles RH

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la Transformation et de la fonction publiques : La fiche métier du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) précise que l’emploi de chef de cuisine, dénommé également responsable de production culinaire, peut relever des cadres d’emplois d’agent de maîtrise, en catégorie C, ou de technicien territorial, en catégorie B.

Ils sont chargés de planifier, gérer et contrôler les productions d’une unité centrale, d’une ou plusieurs unités de fabrication ou d’un secteur de production.

S’agissant de la catégorie B, le cadre d’emplois des techniciens territoriaux comprend la spécialité « prévention et gestion des risques, hygiène, restauration » qui correspond aux missions de ces agents. Dans ce cadre, les candidats au concours externe doivent détenir un diplôme de niveau Baccalauréat, cette condition n’étant toutefois pas exigée dans le cadre d’un concours interne ou d’une promotion interne.

C’est à l’autorité territoriale qu’il appartient de définir le niveau hiérarchique des fonctionnaires occupant ce type d’emploi, les dispositions statutaires lui laissant le choix entre la catégorie C et la catégorie B.

Par ailleurs, les employeurs territoriaux disposent dès à présent d’importantes marges de manœuvre pour reconnaître et valoriser les fonctions de chef de cuisine dans le cadre du régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel (RIFSEEP).

Les agents appartenant au cadre d’emplois des agents de maîtrise territoriaux peuvent ainsi bénéficier d’un régime indemnitaire fixé dans la limite de 12 600 euros annuels bruts.

Les agents relevant du cadre d’emplois des techniciens territoriaux peuvent quant à eux bénéficier d’un régime indemnitaire fixé dans la limite de 22 340 euros annuels bruts depuis l’adhésion à ce régime indemnitaire de leur corps équivalent de la fonction publique de l’État, les techniciens supérieurs du développement durable, par l’arrêté du 5 novembre 2021.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A quand une revalorisation des statuts de chefs de cuisine en restauration scolaire ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement