Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Éducation et vie scolaire

[Entretien] Qualité de l'air

« Trois quarts des écoles ne sont pas équipées de ventilation mécanique »

Publié le 23/03/2022 • Par Olivier Descamps • dans : Actu expert Education et Vie scolaire, actus experts technique, Innovations et Territoires

Mandin_Corinne_OQAI
J.-F. Decaux
L’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI) souffle sa vingtième bougie. Sa coordinatrice, Corinne Mandin, rappelle la nécessité de ne pas négliger cette problématique sanitaire, même en dehors de la période Covid.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Comment la qualité de l’air intérieur a-t-elle évolué en vingt ans ?

De manière contrastée. Les composés organiques volatils liés aux solvants chlorés ou le benzène ont, par exemple, vu leur concentration diminuer grâce à la réglementation, aux efforts des industriels et à l’étiquetage obligatoire des produits de construction et de décoration.

Mais de nouveaux usages ont un impact, comme l’impression 3D ou le vapotage. Ainsi que des polluants que l’on ne savait pas mesurer il y a vingt ans.

Les bâtiments sont de plus en plus isolés. Quelle conséquence cela a-t-il sur la qualité de l’air ?

On tend désormais à étanchéifier l’enveloppe des bâtiments pour limiter les fuites parasites. Pour autant, cette isolation génère-t-elle de la pollution ? Pas forcément. Il y a des points de vigilance car, si on rénove sans ventilation, on emprisonne l’humidité, avec des risques de moisissures et des conditions favorisant la présence d’acariens et de substances chimiques.

Mais n’opposons pas les deux problématiques. Il y a quelques années, nos collègues de l’énergie ne pensaient pas à l’air intérieur, mais on a clairement vu une évolution, que l’on retrouve sur le neuf dans la RE2020 (réglementation environnementale 2020, ndlr) .

La crise sanitaire a remis en scène les capteurs de CO2 dans les écoles. Quels sont les enjeux ?

Trois quarts des écoles ne sont pas équipées de ventilation mécanique, ce qui impose d’ouvrir les fenêtres. C’est là que se situe l’intérêt des capteurs de CO2, l’un des rares gaz que l’on peut mesurer en continu et de manière fiable. Il n’est pas dangereux, mais constitue un bon ­marqueur du renouvellement de l’air. Cela fait plusieurs années que l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur a montré l’intérêt des capteurs.

La réglementation prévoyait il y a quelques années une surveillance obligatoire de la qualité de l’air dans les établissements recevant du public sensible. Nous avons été déçus de voir qu’elle était finalement devenue optionnelle, si bien que les capteurs ne se sont pas imposés. La pandémie de ­Covid-19­ a remis la question sur la table.

Comment protéger un bâtiment des apports de polluants extérieurs tels que les pesticides ?

Plus on est proche d’un champ ou d’une route, plus il existe un risque de pollution, mais on ne peut pas déplacer les écoles. Il est intéressant de travailler avec les agri­culteurs pour être prévenu des épandages, de bien choisir les emplacements des bouches d’aéra­tion, voire d’ajouter des filtres.

Mais n’oublions pas de nous attaquer aux polluants intérieurs, en surveillant l’étiquette des produits, en privilégiant les A+ et en achetant des produits d’entretien labellisés. Et aussi en installant les imprimantes à distance des bureaux ou près d’un extracteur d’air.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Éducation et vie scolaire

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Trois quarts des écoles ne sont pas équipées de ventilation mécanique »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Éducation et vie scolaire

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement