Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Contenu de l’aide médicale d’Etat

Publié le 19/10/2011 • Par Delphine Gerbeau • dans : TO parus au JO

Un décret est relatif à la prise en charge des frais de santé par l'aide médicale de l'Etat ainsi qu'au droit au service des prestations.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Il définit les catégories d’actes, produits et prestations dont le service médical rendu n’a pas été qualifié de « moyen » ou d’« important » ou qui ne sont pas destinés directement au traitement ou à la prévention d’une maladie et qui, de ce fait, seront exclus de la prise en charge par l’aide médicale de l’Etat prévue par l’article L.251-2 du code de l’action sociale et des familles.
Il s’agit des frais relatifs aux cures thermales ainsi que ceux relatifs à l’assistance médicale à la procréation.

Ce décret précise également les cas dans lesquels la prise en charge de certains soins hospitaliers programmés particulièrement coûteux sera soumise à un agrément préalable des caisses d’assurance maladie.
Il s’agit des soins dont le coût dépasse 15 000 euros et dont la réalisation peut attendre un délai de 15 jours suivant la date de leur prescription.

Le décret fixe en outre la procédure d’agrément de ces soins et précise que la condition de stabilité de la résidence qu’elle doit permettre aux caisses de vérifier est réputée remplie, comme c’est le cas lors de l’ouverture du droit à l’aide médicale de l’Etat, dès lors que sont remplies les conditions fixées à l’article R.115-6 du Code de la sécurité sociale : personnes ayant sur le territoire métropolitain ou dans un département d’outre-mer leur foyer ou le lieu de leur séjour principal.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contenu de l’aide médicale d’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement