Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

Zones d’activités et loi « climat » : les collectivités s’outillent

Publié le 17/03/2022 • Par David Picot • dans : France

©Maksym Yemelyanov - stock.adobe.com
Les intercommunalités sont incitées à recenser un foncier économique appelé à devenir de plus en plus rare. Avec un fort enjeu de maîtrise des prix de sortie.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le ZAN au jour le jour

Partout, l’équation soumise aux collectivités par la loi « climat et résilience » interroge : comment poursuivre, demain, son développement économique et continuer à créer des emplois sur un foncier plus rare, donc toujours plus cher ? « D’autant plus quand on se situe dans un territoire dynamique », sourit Guillaume Fauvet, vice-président (DVG) délégué à la stratégie territoriale et au foncier de Grand Bourg agglomération (74 communes, 132 700 hab.).

Il concède tout de même « ne pas partir de zéro sur ces questions de sobriété foncière : la loi “SRU” de 2000 et l’émergence des Scot [schémas de cohérence territoriale] nous avait donné un premier cadre structurant ». Avant un second, sous l’effet de la loi « Notre » de 2015, qui a acté le transfert des zones d’activités économiques (ZAE) aux intercos.

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Zones d’activités et loi « climat » : les collectivités s’outillent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement