Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Présidentielle 2022

Les Ehpad, un sujet qui s’est invité dans la campagne

Publié le 18/03/2022 • Par Christelle Destombes • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

ehpad-personnes-agees-dependance
Kzenon / AdobeStock
Le scandale Orpea a obligé tous les candidats à l'élection présidentielle à se positionner sur des réformes à mettre en place. Tour d'horizon des propositions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le sujet des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes s’est invité dans la campagne électorale, avec la publication du livre de Victor Castanet, “Les Fossoyeurs”. Les candidats se sont saisis de la « maltraitance institutionnelle » dans les Ehpad privés du groupe Orpea, pour décliner leurs propositions, autour d’une augmentation des effectifs et des contrôles renforcés au sein des établissements.

Contrôler plus

Si la thématique autonomie est absente de son programme en ligne, Valérie Pécresse a réagi le 27 janvier sur son site Internet, « bouleversée » par l’affaire Orpea. Appelant à « radicalement changer le modèle des Ehpad », elle souhaite la création d’un référentiel obligatoire, avec des indicateurs de qualité des soins seront rendus publics. Voulant plus de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les Ehpad, un sujet qui s’est invité dans la campagne

Votre e-mail ne sera pas publié

GROUCHO

21/03/2022 10h11

Si j’étais impoli, je dirais que les propos de ces illustres personnes sont sans intérêt!
Quand Mme Pécresse se dit bouleversée par cette situation, je répondrai qu’il n’est pas nécessaire d’avoir fait l’EA ou polytechnique pour comprendre le problème des EHPAD. Passer quelques heures et déjeuner dans un tel établissement est suffisant.

On constate d’abord que le personnel au plus près des personnes âgées est insuffisant, tout comme les moyens. Pour les repas, la qualité de la nourriture tout comme la quantité ne sont pas à la hauteur.
Découvrir cela aujourd’hui est indigne. Comment des personnes exerçant des fonctions électives exécutives n’ont-elles pas vu cette détresse?
Quand aux comptes de ces organismes, de simples règles de trois suffisent pour comprendre. N’apprend-on pas l’arithmétique dans ce écoles?

Enfin, toutes ces propositions oublient un point: qui paye?
Les personnes privées, les familles, l’Etat, les collectivités locales? J’ai encore en mémoire les cas de ma mère et de ma belle-mère qui, toutes deux ont terminé leur vie dans des établissements choisis par la famille, sur des critères de qualité de vie…
Dans un cas il s’agissait d’un établissement « lucratif » dans l’autre géré par une structure associative. Dans les deux cas, le coût mensuel était de l’ordre de 2.500 €, alors que les montants des retraites était inférieur à 1.000 €.
Inutiles de dires que les économies se sont envolées très rapidement… et ce sont les enfants qui ont pris en charge ces frais!
Je sais, certains vont dire qu’il est normal que les enfants pourvoient aux besoin des parents… mais tous ne le peuvent pas!

Ainsi, on peut avoir les meilleures volontés pour traiter ces problématiques. Mais tant que la question du paiement de ces charges n’aura pas trouvé une suite favorable, d’autres comme Mme Pécresse seront un jour futur « bouleversées »!

Commenter
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement