Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention

Contre le harcèlement scolaire, la ville a sorti la caméra

Publié le 16/03/2022 • Par Malika Butzbach • dans : Actu experts prévention sécurité, Actualités Education et Vie scolaire, Innovations et Territoires

bourgoin jallieu new 1- 2022-02-28 à 08.16 copie_1300311
M.STRZEMPA
A partir d’un court-métrage réalisé par des jeunes, la ville a construit une campagne de sensibilisation au harcèlement scolaire qui s’adresse à tous.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Bourgoin-Jallieu (Isère) 27 500 hab.] « Il y a ceux qui harcèlent, ceux qui rient et ceux qui n’osent rien dire. Ils sont pourtant tous des maillons de la chaîne. » Une formule choc qui parle à tous les jeunes concernés : la vidéo de la campagne « Tous vigilants face au harcèlement scolaire » menée par la ville de Bourgoin-Jallieu a reçu le Prix de la communication publique et territoriale, décerné par le réseau Cap’com, le 9 décembre dernier. Sur le site de la municipalité, qui l’a relayée par des affiches dans la ville, elle comptabilise plus de 1 300 vues.

Le lancement de cette campagne revient au CME et à celui des jeunes (CMJ). « Deux groupes de travail ont été formés par les participants sur la problématique du ­harcèlement scolaire, l’un sur les causes et les conséquences de ce fléau, l’autre sur les moyens d’y sensibiliser », explique Alexandre Carré, directeur de la communication et conseiller politique de la municipalité.

Ecriture du scénario

Dans un premier temps, une étude a été menée avec un sociologue auprès de 1 051 collégiens, entre avril et juin 2021. Ce travail a donné lieu à une définition du harcèlement scolaire : une suite répétée de vexations physiques ou morales. « Les jeunes ont insisté sur la répétition d’actions qui peuvent être minimes, souligne Alexandre Carré. Cela a servi de base à l’écriture du scénario » écrit par les collégiens du CMJ, avec des animateurs de l’association locale de la Fédération Léo-Lagrange.

En échangeant avec le réalisateur, Maxime Strzempa, les élèves se sont interrogés : à qui s’adresser ? Qu’apporter de plus que les autres vidéos sur le sujet ? Le tournage a finalement débuté fin juin 2021 pour une diffusion à la rentrée suivante, précisément celle qui a vu monter le mouvement de harcèlement en ligne contre les enfants nés en 2010. « Alors que les 6e étaient confrontés aux brimades des “#Anti2010”, cette vidéo prenait d’autant plus de sens », souligne le dir’com. Pour accentuer la visibilité du court-métrage, outre une campagne d’affichage, la municipalité prévoit une story sur les réseaux sociaux qui cible plus ­particulièrement les jeunes.

Libération de la parole

Une projection a été organisée le 17 décembre. Y furent conviés les professeurs principaux des quatre collèges de la ville, des enseignants, les délégués de classes et des parents. « Les questions ont fusé. Une jeune fille a confié subir du harcèlement sans savoir quoi faire. Ce fut un moment fort, raconte Dorian Maillet, adjoint chargé des associations et de la jeunesse. Cette vidéo a permis la libération de la parole. » Des retours appréciables, d’autant que le court-métrage a aussi été diffusé au-delà de la municipalité, dans des établissements scolaires ou des accueils de loisirs.

« Ce que je retiens, c’est que nous, adultes, nous n’aurions jamais imaginé cette campagne, estime Alexandre Carré. En écoutant les jeunes, on les voit s’emparer de problématiques imperceptibles pour nous, avec un traitement qui leur est propre. »

Contact : Alexandre Carré, directeur de la communication, acarre@bourgoinjallieu.fr

Des outils destinés aux professionnels

Le projet de Bourgoin-Jallieu contre le harcèlement scolaire se poursuit, cette fois à destination des professionnels impliqués dans la détection et la gestion du harcèlement. « Des ateliers vont être mis en place pour les acteurs de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse, notamment les professionnels des accueils de loisirs », explique Dorian Maillet, adjoint au maire chargé des associations et de la jeunesse. « Il s’agit de les former à reconnaître des situations problématiques, par exemple face au changement de comportement d’un enfant, mais aussi d’inciter les jeunes qui sont témoins de harcèlement à parler. Enfin, les parents ne doivent pas être laissés de côté. »

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contre le harcèlement scolaire, la ville a sorti la caméra

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement