Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fiscalité

Une révision du régime d’exonération de la TFPB pour les constructions nouvelles ?

Publié le 11/03/2022 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles finances

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’Économie, des finances et de la relance : Aux termes de l’article 1383 du code général des impôts (CGI), dans sa rédaction en vigueur jusqu’au 31 décembre 2020, les constructions nouvelles de locaux à usage d’habitation étaient exonérées de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) pour une durée de deux ans.

Toutefois, les communes et les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre pouvaient supprimer cette exonération, pour la part qui leur revenait, pour tous les locaux à usage d’habitation ou uniquement ceux qui n’étaient pas financés au moyen de prêts aidés de l’État prévus aux articles L. 301-1 et suivants du code de la construction et de l’habitation ou de prêts visés à l’article D. 331-63 de ce code.

En revanche, l’exonération de la part départementale de la taxe foncière sur les propriétés bâties ne pouvait pas être supprimée.

Dans le cadre de la suppression de la taxe d’habitation sur la résidence principale et afin de tirer les conséquences du transfert aux communes de la part départementale de TFPB, le II de l’article 16 de la loi n° 2019-1479 du 28 décembre 2019 de finances pour 2020 a adapté les conditions de l’exonération prévue en faveur des constructions nouvelles d’habitation. Ainsi, à compter du 1er janvier 2021, les constructions nouvelles, reconstructions et additions de construction à usage d’habitation sont exonérées de TFPB durant les deux années qui suivent celle de leur achèvement.

Toutefois, les communes peuvent, pour la part qui leur revient limiter l’exonération entre 40 % à 90 % de la base imposable pour tous les locaux à usage d’habitation ou uniquement ceux qui ne sont pas financés au moyen des prêts aidés de l’État prévus. La part dont l’exonération ne peut être modifiée correspond à l’ex-part départementale de TFPB, dont l’exonération ne pouvait être supprimée dans l’ancien schéma de financement. Il ne peut donc pas être affirmé que les communes perdent des recettes, ni que le nouveau régime d’exonération leur serait moins favorable.

Permettre aux communes de supprimer l’exonération de l’ancienne part départementale de TFPB remettrait en cause l’équilibre financier issu de la réforme du financement des collectivités locales consécutive à la suppression de la taxe d’habitation et ne serait pas neutre pour les contribuables qui subiraient alors une augmentation de la charge fiscale.

Dans ces conditions, il n’est pas envisagé de revoir les modalités d’application de l’exonération de TFPB en faveur des constructions nouvelles.

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une révision du régime d’exonération de la TFPB pour les constructions nouvelles ?

Votre e-mail ne sera pas publié

GROUCHO

04/04/2022 09h52

Eh bien, certains ont bien raison quand ils disent que la loi en France est particulièrement complexe!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement