Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Garantie jeunes

Contrat d’engagement jeune : les missions locales et Pôle emploi en concurrence

Publié le 08/03/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

Insertion jeunes
Phovoir
Les premiers contrats d’engagement jeune ont été signés le 1er mars. Ils visent à assurer un accompagnement plus intense que la garantie-jeunes qu’ils remplacent. L’objectif affiché est de signer 500 000 contrats en 2022, au risque d’être dans la politique du chiffre, dans un contexte électoral.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le contrat d’engagement jeune (CEJ) a été la solution choisie par le gouvernement pour lutter contre la pauvreté des 16-25 ans, durablement éloignés de l’emploi, ni en formation, ni étudiants (les Neets), et améliorer leur insertion socio-professionnelle. Il a été la réponse donnée aux nombreuses demandes issues des milieux associatifs, mais aussi des collectivités locales d’élargir le RSA aux jeunes. Il correspond à la philosophie du mandat d’Emmanuel Macron : donner la priorité à l’insertion par l’emploi.

Intensifier l’accompagnement

Le CEJ est une évolution de la garantie-jeunes, et combine une allocation mensuelle (allant de 500 pour un majeur de foyer fiscal non imposable à 200 euros pour un mineur) à un accompagnement global intensif. Sa durée est de six à douze mois, et peut aller ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contrat d’engagement jeune : les missions locales et Pôle emploi en concurrence

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement