Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Présidentielle 2022

Valérie Pécresse en croisade contre « le centralisme bureaucratique »

Publié le 08/03/2022 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Valerie-Pecresse
Alexis Sciard/ IP3
A Chartres, le 4 mars, la candidate LR a promis de lancer « le plus grand projet de décentralisation de l’histoire de notre pays ». Au menu : de « puissants transferts de compétences ». Plein feu sur le plan Pécresse.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« En Chine, il faut un mandat pour construire quatre ponts. Chez nous, il faut quatre mandats pour construire un pont », c’est, avec une pointe d’exagération assumée, que Valérie Pécresse tire à boulets rouges sur des « décennies de centralisme bureaucratique ».

Face à des « directives tombées du ciel », des « appels à projets toujours plus complexes », des « sigles qui fleurissent », tels des « monstres de paperasse », la candidate des républicains promet de lancer « le plus grand projet de décentralisation de l’histoire de notre pays ».

Au programme : l’inscription du droit à la différenciation dans la Constitution. Une piste envisagée par Emmanuel Macron, mais victime de la guerre larvée entre le pouvoir et le Sénat.

Valérie Pécresse propose, en outre, de confier aux collectivités un ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Valérie Pécresse en croisade contre « le centralisme bureaucratique »

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

09/03/2022 11h51

Sans faire de politique, je dirai: quel beau projet!

Mais n’est-il pas un peu trop éloigné des capacités financières de la France? Enfin donner plus de compétences aux collectivités n’est-il pas à un moment donné destructeur de l’équité sur les territoires?
En un mot, pourquoi pas mais il faut en même temps préciser comment on maintient l’unité de notre belle France!

Aurcads

09/03/2022 02h24

Madame Pécresse veut supprimer 150.000 postes de fonctionnaires, mais en créer dans l’éducation, la sécurité et la santé.

Madame Pécresse va donc devoir supprimer au moins 200.000 postes dans la FPT, sinon où ?

Et aujourd’hui Madame Pécresse veut décentraliser comme jamais…en terme de cohérence et de crédibilité, on peut s’interroger !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement