Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[interview] Transparence de la vie publique

« Il faut bâtir une doctrine partagée de la déontologie du quotidien »

Publié le 08/03/2022 • Par Léna Jabre • dans : Actu juridique, France, Toute l'actu RH

photo d'Amaury Brandalise
Linkedin
La loi « 3DS » prévoit la mise en place d'un référent déontologue pour les élus locaux. Alors qu'un décret est attendu pour en connaître les modalités d'application, l’Association des administrateurs territoriaux de France (AATF) prend les devants : son vice-président, Amaury Brandalise, a lancé un groupe de travail sur la question et formule des propositions. Entretien.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’AATF a créé son groupe de travail sur la déontologie et la probité. Pour quelles raisons, aujourd’hui, lancer cette initiative ?

Aujourd’hui, il y a des gros enjeux autour de ces questions de transparence et de probité. Sur la dernière décennie, huit lois sont intervenues, la dernière étant la loi « 3DS ».

Ce sont des enjeux extrêmement importants, sur le plan démocratique, citoyen, et on s’aperçoit qu’il ne faut pas seulement les aborder au niveau intellectuel. On n’est pas des chevaliers blancs, ni des justiciers, mais nous, en tant que hauts fonctionnaires, on doit jouer ce rôle de passeurs et de praticiens pour que s’incarne et se diffuse au quotidien cette culture.

Qu’en attendez-vous exactement ?

Trois objectifs sont clairement définis.

Le ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il faut bâtir une doctrine partagée de la déontologie du quotidien »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement