Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Présidentielle 2022

Parrainages : ces élus qui préfèrent se tenir à l’écart

Publié le 01/03/2022 • Par Mathilde Elie • dans : France

echarpe maire elections
AdobeStock
Dans la dernière ligne droite avant la clôture des parrainages, les élus locaux sont plus que jamais sollicités. Mais une partie d’entre eux refuse tout bonnement de participer, préférant se consacrer à la politique locale. En fond se pose la question de la « départisanisation » des élus locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Une question de responsabilité, d’unité civique et d’esprit républicain ». Dans une vidéo postée sur Twitter dimanche 20 février, le maire de Cannes et président de l’AMF David Lisnard (LR) encourageait les élus locaux à accorder leur parrainage afin que « tous les candidats représentatifs puissent concourir ».
Un appel lancé également par Jean Castex, devant l’Assemblée nationale, lors des questions au gouvernement mardi 22 février.

Quelques jours plus tard, le Premier ministre convoquait à Matignon les associations d’élus pour échanger sur le sujet. Mais aucune n’a souhaité répondre à l’invitation… Dans la dernière ligne droite de clôture des parrainages, une pression forte est exercée sur les élus locaux. Alors qu’une partie d’entre eux est bien décidée à rester à l’écart.

C’est le cas de Bruno Piriou, maire de Corbeil-Essonnes (Essonne). Dans une tribune publiée le 31 décembre dernier par Libération, l’élu divers gauche expliquait un choix qui s’est « imposé par défaut ». En cause, le décalage entre le discours politique des candidats et les réalités du terrain. Affirmant « ne rien attendre de l’élection présidentielle », il estime que le changement commence au niveau communal. Comme lui, Stéphane Baudet, maire LR d’Evry-Courcouronnes, souhaite « privilégier les intérêts locaux ».

Vie politique nationale VS vie politique locale

Le maire de Sceaux, Philippe Laurent (UDI), préfère aussi « rester à l’écart », même si sa décision « n’est pas encore totalement prise ». Rejetant « une responsabilité que les maires ne demandent pas », il

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Parrainages : ces élus qui préfèrent se tenir à l’écart

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement