Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Bibliothèques

Classement des bibliothèques : la moitié change de catégorie

Publié le 21/02/2022 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, Documents utiles, France

bibliotheque-Iryna-AdobeStock_246652028
© iryna-adobestock
Le ministère de la Culture, l’Association des bibliothécaires départementaux et l’institut d’études de marché et de sondage TMO Régions ont procédé à la révision de la typologie des équipements de lecture publique. Publié le 17 février, ce nouvel outil de classement doit permettre de prendre en compte l’évolution des bibliothèques au cours des dernières années.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis 2002, le ministère de la Culture utilise la typologie élaborée par l’Association des bibliothécaires départementaux (ABD). Cette classification permet de comparer ce qui est comparable. Car entre une bibliothèque rurale et la médiathèque centrale d’une métropole, ce sont deux échelles différentes en termes d’infrastructure, de moyens, d’effectifs et de diversité d’offres documentaires et d’animations.

Outil de dialogue avec les élus

En quinze ans, le monde des bibliothèques s’est profondément transformé (développement du numérique, des programmations culturelles, des activités de médiation, diversification des activités etc.) sans parler de la recomposition territoriale enclenchée par la loi NOTRe de 2015, qui, en dopant l’intercommunalité, a fait bouger les lignes des territoires desservis. « Nous avions constaté que certains équipements se retrouvaient moins bien classés simplement en raison du ratio entre leur budget et la population couverte, alors qu’ils sont très actifs », explique Cécile Cadieu-Dumont, coprésidente de l’ABD.

Or « cette typologie est un outil de dialogue avec les élus », souligne cette dernière. Elle permet en effet aux professionnels et aux élus de positionner la bibliothèque parmi les équipements de même envergure et d’envisager les actions nécessaires pour améliorer l’offre de services.

Une grille de neuf critères au lieu de quatre

Durant l’année 2018-2019, les bibliothécaires départementaux et le ministère de la Culture, associés à l’institut d’études de marché et de sondage TMO Régions,  ont donc engagé ensemble une révision de cette typologie. «  Celle-ci a été construite sur la base de la notation d’un échantillon représentatif de 2 500 établissements et d’un travail statistique à partir des données les plus corrélées de l’enquête nationale (Scrib) [réalisée par l’Observatoire de la lecture publique du ministère de la Culture, ndlr] », précise l’ABD.

Limité à quatre auparavant (crédits d’acquisitions, horaires, personnel, surface), le nombre de critères est passé à neuf :

  • Diversité de l’offre de collections ;
  • Surface ;
  • Qualification du personnel ;
  • Variété des actions culturelles conduites au sein de l’établissement ;
  • Dépenses documentaires pour 1 000 habitants ;
  • Prêts (tous types de documents) pour 1 000 habitants ;
  • Heures d’ouverture hebdomadaire ;
  • Accès à Internet au sein de l’établissement ;
  • Emprunteurs actifs pour 1 000 habitants.

A chaque critère correspondent des scores, servant ensuite, au moyen d’algorithmes, à classer les bibliothèques en cinq catégories, de A (situation la plus favorable) à E (la moins favorable).

Reclassement des bibliothèques au-delà de 40 000 habitants

Pour l’ABD, la nouvelle typologie, en prenant en compte une plus grande diversité de critères, « est plus représentative de l’activité et de l’offre de services des bibliothèques. Elle est ainsi plus adaptée à la description qualitative des établissements.»

Les responsables de l’ABD soulignent que le passage d’une typologie à l’autre a préservé les équilibres entre les différentes catégories. Ils constatent aussi que les équipements des communes les plus importantes, au-delà de 40 000 habitants, voient leur classement se recentrer  « sur les niveaux A et B, les plus qualitatifs.»

Autre effet, au niveau individuel  : «  la moitié des équipements environ change de catégorie », note-t-on à l’ABD. « Le simple fait de changer de typologie est en lui-même un inconvénient », reconnaît TMO Régions dans la conclusion de sa présentation de la démarche.

Par ailleurs, l’ institut n’occulte pas non plus quelques autres difficultés de la nouvelle typologie, notamment le nombre plus élevé de données traitées, et la complexité plus grande de la démarche, qui rend la présentation de la méthode moins aisée.  « La typologie repose sur des règles d’affectation qui ne peuvent prétendre à retranscrire la réalité de toutes les situations », conclut TMO Régions.

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Classement des bibliothèques : la moitié change de catégorie

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement