Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité publique

La nuit, les policiers municipaux et les médiateurs veillent

Publié le 02/03/2022 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

PatrouillePM_DamienRouac Flickr
Damien Rouac (Flickr)
Policiers municipaux, médiateurs, préventeurs… Ils sont les vigies de la nuit, ceux qui créent du lien social, veillent à la tranquillité et assurent une présence quand tous les services publics, ou presque, sont fermés. Alors que la pandémie a révélé la nécessité pour les politiques publiques d’investir le champ de la nuit, les villes entendent désormais déployer plus de présence humaine.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Vie nocturne : quel rôle pour le service public ?

A Rennes, depuis la fin de l’année dernière, les policiers municipaux assurent des patrouilles dans le centre le jeudi, le ­vendredi et le ­samedi, jusqu’à 2 heures 30. « On sentait un réel besoin de présence policière après la fermeture des bars, explique Lénaïc ­Briero, adjointe à la maire, chargée de la ­sécurité. Les premiers retours sont positifs. La présence de bleu permet de réguler les fins de fêtes, de limiter les attroupements, de contrôler la consommation d’alcool. C’est dissuasif, préventif et rassurant. »

A Nantes aussi, les policiers municipaux sont présents jusqu’à 2 heures en fin de semaine et ils le seront bientôt chaque soir. A La Rochelle, ce choix date de 2017. « Notre brigade de nuit, dotée d’armes létales, sillonne les rues en fin de semaine jusqu’à 3 heures. Sa ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La nuit, les policiers municipaux et les médiateurs veillent

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement