Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Jeux olympiques

Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis veut doper le volontariat de ses jeunes

Publié le 18/02/2022 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

Paris 2024
© rarrarorro - adobestock.com
Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis veut faire des JOP de 2024 un levier d’engagement et d’insertion de ses jeunes habitants. Il vient donc d’ouvrir une plateforme qui doit permettre d’en préparer un maximum à présenter leurs candidatures pour des missions de volontariat autour de l’événement... Au passage, ils vont pouvoir prendre conscience de leurs compétences et les renforcer.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les Jeux olympiques ne commencent que dans quelque 900 jours ? Ce n’est pas une raison pour ne pas donner le top départ d’une course de fond, celle de l’héritage immatériel de l’événement. Tel est, en substance, ce qu’a expliqué le 15 février Stéphane Troussel, président du Conseil départemental de Sainte-Saint-Denis, lors du lancement de la plateforme « Toutes et tous volontaires » portée par la collectivité.

Un projet dont les objectifs dépassent le seul temps des JOP : il s’agit en effet de favoriser la mobilisation citoyenne au-delà des seules villes olympiques, de valoriser le bénévolat mis à mal par la crise sanitaire et d’inciter les jeunes à acquérir des compétences valorisables sur le marché du travail. « C’est la première application concrète du plan de mobilisation que nous avons voté en fin d’année dernière pour que les JOP soient un atout durable pour notre territoire », précise le président.

Conçue en partenariat avec la start-up d’Etat Diagoriente (1) pour un coût de 40 000 € (financé entièrement par le Département), cette plateforme est ouverte aux jeunes dès l’âge de 16 ans. Elle vise à les préparer à postuler pour les missions de volontariat qui seront proposées dans le cadre des JOP. Selon leur Comité d’organisation, quelque 45 000 bénévoles seront nécessaires.

Identifier ses compétences

L’inscription sur la plateforme commence par une première étape d’identification de ses savoir-faire et savoir-être, acquis au cours de toutes sortes d’expériences : participation à l’organisation de tournoi sportif, service civique, job d’été, etc. « Le jeune peut partir même d’une petite expérience personnelle, explique Amandine Renault, chargée du programme Volontaires au sein de la délégation départementale aux JOP. C’est important qu’ils se disent : « J’ai été capable d’organiser tel événement, de participer à telle tâche » ». Le questionnaire invite également le jeune à lister ses centres d’intérêt, avec un questionnement incitant à les détailler. Le tout génère un CV, téléchargeable.

Formations gratuites

Deuxième étape : « Formez-vous ». Le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis investit 80 000 € dans le financement de structures qui proposent des formations aux inscrits à la plateforme. Trois thèmes sont ouverts à tous sans conditions d’accès : « culture des jeux olympiques », secourisme (PSC1) et sensibilisation au handicap. Trois autres sont accessibles uniquement aux demandeurs d’emploi et aux jeunes suivis en mission locale : anglais, compétences-clés (français, numérique, mathématiques) et accueil. Pour chacun de ces thèmes, la plateforme propose des sessions précises, avec détail du contenu pédagogique, dates, lieux, etc, ainsi que la possibilité de s’y inscrire. Pas de contrat ni d’obligation particulière pour ce dispositif, accessible gratuitement, à la carte et avec ou sans accompagnement par un conseiller d’insertion.

Des missions bénévoles, pas du travail

Enfin, dernière étape : « Accédez à des missions de bénévolat ». Cette partie est opérée par un lien vers le site associatif Tous bénévoles, chargé de repérer toutes les missions de volontariat en lien avec les JOP. « Mais les établissements publics, services municipaux des sports, etc pourront aussi faire remonter les missions liées aux événements du territoire », assure Mélanie Morgeau, directrice de la délégation aux JOP du Département,  qui assure que les collectivités locales vont être des « relais importants » d’information sur cette plateforme Toutes et tous volontaires. Une plateforme qui est d’ailleurs appelée à perdurer au-delà de Paris 2024 et à s’enrichir de nouvelles offres de formation ou de contrats de service civique proposés sur le territoire. « Et qui ne propose ni du recrutement, ni de l’interim, mais incite à s’engager », confirme Mélanie Morgeau à Philippe Sturm, président du CDOS 93, qui assure vouloir « être vigilant sur la distinction d’avec les emplois liés aux Jeux olympiques ».

Pour l’heure, conclut-elle, « nous avons jusqu’en septembre pour tracer les profils de volontaires et les adresser à Paris 2024. Nous avons donc peu de temps… mais nous sommes les premiers ». La Seine-Saint-Denis proposera les candidatures de jeunes ayant au moins une expérience d’engagement, ayant suivi au moins une formation proposée et qui auront réalisé un travail sur leurs compétences. Les autres, cependant, auront toute possibilité de présenter leur candidature eux-mêmes au comité d’organisation des Jeux olympiques.

Références

Notes

Note 01 opérée par l’entreprise de l’économie sociale et solidaire Id6 pour la DGEFP dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (Pic). Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Paris 2024 : la Seine-Saint-Denis veut doper le volontariat de ses jeunes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement