Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Prix Territoriaux Gazette des communes/GMF

« Un conte à l’oreille »

Publié le 28/02/2022 • Par La Rédaction • dans :

Drôme, photo 1
D.R.
Pendant les restrictions dues à la crise sanitaire, les habitants de la Drôme pouvaient écouter par téléphone des contes personnalisés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec la crise sanitaire, les spectacles vivants ont été réduits. Dans l’optique de briser un peu l’isolement des habitants, privés d’activités culturelles, tout en faisant travailler des artistes malgré les restrictions, la média thèque départementale de la Drôme a organisé début 2021 des séances de contes par téléphone. Il suffisait aux personnes intéressées de prendre rendez-vous auprès de la médiathèque, en précisant le nombre et l’âge des personnes qui seraient présentes au bout du fil (à partir de 5 ans).

Au jour et à l’heure dits, après avoir cerné les désirs des auditeurs, la conteuse leur racontait une ou plusieurs histoires personnalisées, pendant une séance de trente minutes. Une aubaine sur ce territoire rural où vivent de nombreuses per sonnes isolées, particulièrement affectées par le contexte sanitaire. Certaines ont souhaité être appelées plusieurs fois. Trois conteuses professionnelles installées dans le département ont participé au projet, qu’elles ont co-construit avec la médiathèque. Habituées à intervenir en proximité avec le public et à sentir l’impact immédiat de leurs histoires, il leur a fallu s’adapter à la distance créée par le téléphone.

Et aujourd’hui ?

Après un premier essai de deux soirées durant les Nuits de la lecture, le dispositif a été reconduit aux quatre vendredis de mars 2021. Près de quatre-vingt personnes en ont bénéficié, soit 41 rendez-vous téléphoniques. « J’ai été surprise, car je pensais que le projet intéresserait davantage les familles avec enfants ; or plus de la moitié des participants étaient des personnes seules, précise Séverine Gervy, alors responsable de la médiation à la médiathèque départementale de la Drôme. Ce qui montre que nous avons répondu à un besoin. Les personnes âgées ont particulièrement apprécié que ce soit facile, sans devoir utiliser un ordinateur ou internet ».

En outre, cette action a permis de rappeler aux habitants que les bibliothèques restaient ouvertes durant la crise sanitaire et de continuer à leur offrir un rendez-vous culturel original : les contes n’étaient pas enregistrés, contrairement à ce qui existe déjà. Avec un avantage supplémentaire, pointé par Séverine Gervy : « le public qui a été touché n’aurait peut-être pas fait la démarche d’aller voir un spectacle de contes, supposés intéresser plutôt les enfants ». Cette expérience concluante sera probablement renouvelée, dans des conditions à redéfinir, pendant la Semaine bleue ou en partenariat avec les festivals du conte du territoire, par exemple.

Réfléchir autrement…

« Les médiathèques sont habituées à accueillir du public. Mais la période de restriction nous a amenés à réfléchir à une autre pratique de nos métiers, ce qui nous a conduits à une plus grande créativité et à oser nous lancer dans quelque chose que nous n’aurions pas fait », se félicite Séverine Gervy.

 

À propos du projet :

LANCEMENT : mars 2021 / PUBLIC : tous publics
PARTENAIRES : trois conteuses professionnelles
BUDGET : 4 275 euros (rémunération des conteuses) ; 25 h de temps de préparation et de standard téléphonique par les agents
CONTACT : Séverine Gervy, responsable médiathèque Diois-Vercors : sgervy@ladrome.fr

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Un conte à l’oreille »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement