Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

éducation

Utilisation des dispositifs biométriques – Usage scolaire

Publié le 17/10/2011 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

La Cnil a refusé l'utilisation d'un dispositif reposant sur l'empreinte digitale pour contrôler l'accès à un établissement scolaire ainsi que la présence des élèves.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le Législateur dans la loi informatique et libertés de 2004 n’a pas souhaité établir les règles définissant le bon ou le mauvais usage de la biométrie et a confié à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) la mission d’autoriser les traitements informatisés comportant des données biométriques « nécessaires au contrôle de l’identité des personnes ».

Très attentive à l’usage de la biométrie, la Cnil encadre strictement et limite l’usage de l’empreinte digitale. La commission a ainsi refusé l’utilisation d’un dispositif reposant sur l’empreinte digitale pour contrôler l’accès à un établissement scolaire ainsi que la présence des élèves (délibération n° 2008-178 du 26 juin 2008).

Elle a, de plus, élaboré un document relatif à la mise en œuvre de dispositifs de reconnaissance par empreinte digitale avec stockage dans une base de données afin de « permettre aux entreprises, administrations, collectivités locales qui envisagent de se doter de tels dispositifs de se poser ‘les bonnes questions informatique et libertés’ avant de prendre leur décision et de déposer, auprès d’elle, une demande d’autorisation ». Celui-ci peut être utilement consulté par les établissements scolaires.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Utilisation des dispositifs biométriques – Usage scolaire

Votre e-mail ne sera pas publié

eliottness

18/10/2011 06h01

voilà encore un exemple de fonctionnement de notre administration.

effectuer un pointage des entrées permet d’augmenter notoirement la sécurité des élèves et même des enseignants ; cela fait aussi gagner en efficacité et fiabilité pour le pointage des présences.

en quoi ce suivi est-il une atteinte aux libertés pour des mineurs ?

je ne sais pas qui siège dans cet organisme , mais l’état d’esprit de ces personnes doit dater du moyen-âge ! devant un tel passéisme , il ne faut pas s’étonner de l’immobilisme qui frappe notre pays !

enfin, encore une fois le remède est pire que le mal ; mais cela, ces gens s’en moquent !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement