Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mobilités

Les propositions de 120 citoyens pour repenser les mobilités liées au travail

Publié le 08/02/2022 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

voitures-ville
Kara / AdobeStock
Pouvoir vivre hors des grandes villes, apaiser les trajets liés au travail, et donner plus de pouvoir aux citoyens sont les trois priorités qui ressortent de cette initiative de démocratie participative.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ils se sont exprimés depuis les Pays de La Loire, Grand Est, l’Ile-de-France, La Réunion : en 2021, 120 citoyens (1) de quatre territoires français ont pu exprimer leurs attentes et leurs propositions autour des enjeux relatifs aux mobilités et aux déplacements liés aux travail.

Une initiative lancée par le Forum Vies Mobiles, thinktank de la mobilité soutenu par la SNCF, et qui se présente comme un Forum Citoyen des Vies mobiles, sorte de Parlement national représentatif des modes de vie, dans un contexte de bouleversement des modes de vie depuis la crise sanitaire, et avec l’élection présidentielle en ligne de mire. A l’issue de cette première édition (2), les aspirations et les propositions ont été présentées mardi 8 février.

Un futur qui s’imagine loin des grandes villes

Le futur désirable aux yeux de ces 120 citoyens se décline en trois grandes priorités en ce qui concerne les mobilités et les déplacements liés au travail : pouvoir vivre hors des grandes villes, apaiser les trajets liés au travail, et donner plus de pouvoir aux citoyens. Une posture qui invite à se décentrer des seules grandes villes pour se tourner vers « les petites villes, les banlieues, les villages, les périphéries »…

« Leurs propositions visent à renverser la tendance à l’éloignement des commerces, des services publics, des médecins ou encore des activités culturelles et à y développer des transports alternatifs à la voiture. Un rééquilibrage du territoire d’autant plus pertinent à l’heure où les habitants des grandes villes sont de plus en plus nombreux à vouloir les quitter mais attendent pour cela de trouver un emploi et les activités dont ils ont besoin. Cette élection présidentielle n’est-elle pas une occasion incontournable pour proposer une nouvelle vision de l’organisation du territoire ? » peut-on lire dans le communiqué.

L’objectif est aussi de « rendre les trajets moins longs, moins fréquents, moins polluants », dans un contexte où « malgré les efforts des collectivités de planifier l’organisation de leur territoire et attirer les activités économiques dans les zones faiblement dotées, les entreprises jouissent de leur liberté d’implantation et de la possibilité de recruter sur un vaste périmètre. » Conséquence : les salariés s’adaptent et se sentent coincés « entre cette injonction à « bouger plus » pour travailler et « bouger moins » pour ne pas polluer (et ne pas dépenser tout leur revenu en carburant). » Ils appellent donc les pouvoirs publics comme les entreprises à s’emparer de cette question.

Redonner de la maîtrise sur les rythmes de vie

« Quand on interroge les citoyens sur leurs déplacements, ils ne répondent pas que « transport », mais aussi « territoires » et rythmes de vie » et ils ont l’impression que tout est fait pour les grandes villes et que le reste du territoire est abandonné, n’est pas structuré. », a détaillé Sylvie Landriève, directrice du Forum vies mobiles.

Parmi les aspirations, figure enfin le souhait d’être plus écoutés et plus impliqués dans les décisions impactant leurs vies, avec des politiques publiques (aménagement de l’espace, horaires des services publics, etc) prenant en compte la diversité des modes de vie, mais aussi l’organisation du travail. « Donner plus de pouvoir aux citoyens, cela nécessite aussi de leur donner plus de maîtrise sur leurs rythmes de vie », insiste le communiqué.

Une année d’élection présidentielle

Ces propositions sont également portées « auprès des équipes de campagne présidentielle » des candidats, a indiqué Sylvie Landriève, qui espère que certaines des propositions seront reprises. A ce stade, les propositions n’ont pas été chiffrées mais un premier chiffrage, qui n’a pas été communiqué, a été réalisé en ce qui concerne la possibilité d’avoir un transport alternatif cadencé pour permettre de se passer de la voiture.

« Habituellement les sujets liés à la mobilité sont plutôt traités lors des élections régionales. Il nous semble pourtant que ces questions et propositions citoyennes appellent à réfléchir à l’ensemble de l’aménagement du territoire français, et dans ce cas, c’est un sujet national, et pas uniquement régional », a pointé Sylvie Landriève.

Enfin, l’exemple du télétravail pourrait être un « formidable levier pour penser l’aménagement du territoire. Et pour l’instant, aucun candidat ne s’en saisit ». A l’issue d’une présentation publique, ces propositions ont donné lieu à une table ronde avec la députée des Deux-Sèvres, Delphine Batho (porte-parole de Yannick Jadot) et la députée (LREM) des Hauts-de-Seine, Laurianne Rossi.

Notes

Note 01 Les participants reçoivent une indemnisation pour ce « travail démocratique » et sont recrutés selon leurs profils sociodémographiques afin de disposer d’une bonne représentativité, y compris en terme de rythmes et modes de vie tels les travailleurs mobiles, en situation de grande mobilité ou en horaires décalés, précise le Forum vies mobiles Retour au texte

Note 02 le forum citoyen des vies mobiles sera organisé chaque année, dans des territoires différents Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les propositions de 120 citoyens pour repenser les mobilités liées au travail

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement