Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention

« La nuit, c’est concilier droit à la fête et droit à la tranquillité »

Publié le 04/03/2022 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Vanina HALLAB
RODOLPHE ESCHER
La pandémie de la Covid 19 a remis sur le devant de la scène la question de la vie nocturne. Bordeaux a été l’une des premières villes en France à s’emparer de cette thématique. Elle est aujourd’hui souvent citée en exemple. Zoom avec Vanina Hallab, chargée de mission Prévention et coordinatrice du projet “Bordeaux la Nuit”.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Vie nocturne : quel rôle pour le service public ?

La vie nocturne a-t-elle évolué avec la pandémie de la Covid 19 ?

La nuit a changé. La crise a eu un impact sur les pratiques et les usages de la nuit, et notamment les usages festifs. On a assisté à une sur occupation de l’espace public, du fait de la fermeture des établissements privés, et parce que, finalement, c’est l’extérieur qui est apparu le plus sûr, contrairement à la période post attentat 2015 où c’était l’intérieur. On a aussi constaté des reports de vie nocturne dans les espaces privées, avec des problématiques de nuisances sonores mais aussi de prévention aux addictions. Quand la fête se passe dans des bars, des discothèques, il y a une régulation des usages. Dans les espaces privés, il y a moins de prévention et moins de visibilité. Par ailleurs, une partie de la jeunesse a ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« La nuit, c’est concilier droit à la fête et droit à la tranquillité »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement