Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité

« Les élus victimes d’agression doivent déposer plainte immédiatement »

Publié le 07/02/2022 • Par Mathilde Elie • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Sonia-Fibleuil-Portrait
DR
Interrogée par la Gazette, la porte-parole de la police nationale, la commissaire divisionnaire Sonia Fibleuil, revient sur la hausse significative des agressions et des menaces contre les élus. Elle dresse une typologie des infractions commises et détaille les mesures prises par la police au profit des victimes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 1 186 élus ont été pris pour cible dans les onze premiers mois de 2021, parmi lesquels 162 parlementaires et 605 maires ou adjoints victimes d’agressions physiques, soit une hausse de 47 % par rapport à 2020. Ont également été recensés 419 outrages, soit une augmentation de 30 %. Des faits pour la majorité liées à la crise sanitaire et aux mesures mises en place par le gouvernement pour l’endiguer. En effet, selon les données récoltées par la police nationale, il y a eu un premier pic en juillet correspondant à l’instauration du passe sanitaire, puis un second en décembre lors de l’annonce de la mise en place du passe vaccinal. Pour parer ses attaques, les élus sont de plus en plus nombreux à se former. Entretien avec Sonia Fibleuil ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les élus victimes d’agression doivent déposer plainte immédiatement »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement