Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Changement climatique

« Varenne de l’eau » : le gouvernement ouvre les vannes pour l’agriculture

Publié le 03/02/2022 • Par Arnaud Garrigues • dans : actus experts technique, France

’agriculture est le premier poste de
consommation de la ressource en eau : 45 %
en moyenne, et jusqu’à 80 % pendant l’été.
’agriculture est le premier poste de consommation de la ressource en eau : 45 % en moyenne, et jusqu’à 80 % pendant l’été. Viennamotion KG
Le « Varenne de l’eau et de l’agriculture face au changement climatique » s’est terminé mardi 1er février. Cette longue concertation, qui s’est déroulée sur six mois avec 1400 participants, faisait suite aux assises de l’eau qui s’étaient tenues en 2017 (sur le petit cycle de l’eau) et 2019 (sur le grand cycle de l’eau). L’ordre de mission était clair : « Trouver des solutions concrètes pour aider les agriculteurs à faire face aux aléas climatiques, en protégeant la ressource et en assurant un partage de l’eau qui n’impacte pas les milieux aquatiques », explique-t-on à Matignon.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est le Premier ministre en personne qui est venu annoncer une série de mesures en trois parties pour venir en aide aux agriculteurs impactés par le changement climatique. Il s’agit tout d’abord d’améliorer le système d’aide aux agriculteurs en cas de coups durs, pour remplacer le système actuel des « calamités agricoles », qui n’est plus suffisant et ne couvre pas toutes les filières. Un projet de loi a déjà été présenté au Parlement en ce sens (il a déjà été examiné en première lecture à l’Assemblée nationale et se trouve actuellement au Sénat) « afin de modifier la structure de l’assurance récolte et la transformer en un dispositif plus juste et solidaire par rapport aux incidences climatiques », explique-t-on à Matignon. Ce dispositif sera mis en œuvre en 2023 et permettra de doubler ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Des panneaux plus lumineux pour des routes plus sûres

de 3M FRANCE

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Varenne de l’eau » : le gouvernement ouvre les vannes pour l’agriculture

Votre e-mail ne sera pas publié

Les informations à caractère personnel recueillies font l’objet d’un traitement par La Gazette des Communes du Groupe Moniteur, Nanterre B 403 080 823. Elles sont uniquement nécessaires à la gestion de votre commentaire à cet article et sont enregistrées dans nos fichiers. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Partager

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement