Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Rétrofit : la bonne solution pour électriser les flottes de bus et cars ?

Publié le 31/01/2022 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la une, actus experts technique, France

Des cars scolaires
A. Chanut / Tunach17 / Adobestock
En attendant le tout électrique ou l’hydrogène, la décarbonation des bus, autocars et camions passe-t-elle par le rétrofit qui consiste à remplacer les moteurs diesel par des moteurs électriques ou à piles à combustible ? Des collectivités locales s’y intéressent, les industriels et les spécialistes de l’économie circulaire sont dans les starting blocks.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Popularisée sur certaines voitures de collection, la technique du rétrofit électrique consiste à remplacer le moteur thermique d’un véhicule par un groupe motopropulseur électrique. D’après une étude de l’Ademe de mars 2021, conserver un bus en remplaçant simplement son moteur diesel par un nouveau bloc électrique à zéro émission permettrait de baisser ses émissions polluantes de 87 %. En France, un bus brûle en moyenne 30,5 litres de gasoil aux 100 kilomètres, selon Statista.

Deux fois moins cher que d’acheter un nouveau bus

Rétrofiter un bus ou un autocar interurbain d’occasion et prolonger sa durée de vie de six à neuf ans plutôt que de le mettre à la casse : l’idée est tentante. D’autant plus que la technique diviserait par deux ou trois la facture. Quand un bus ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rétrofit : la bonne solution pour électriser les flottes de bus et cars ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement