Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Equipements

Dojos solidaires : recycler la ville en faveur de la pratique sportive

Publié le 28/01/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

166 judo
AUFORT Jérome - adobestock.com
La Fédération française de Judo (FFJudo) va créer 1 000 nouveaux dojos d’ici 2024… sans en construire un seul ! Coup de projecteur sur ce projet d’implantation de salles de judo dans les quartiers de la politique de la ville (QPV), partie prenante du plan national des 5 000 équipements sportifs.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sobriété foncière, réhabilitation du bâti, facilitation de l’accès à la pratique sportive, vocation sociale… Le projet ‘1 000 dojos’ coche de nombreuses cases parmi les concepts dans l’air du temps. D’ici 2024, sous le pilotage de la Fédération française de Judo (FFJudo) muée en actrice du recyclage urbain, 1 000 dojos qualifiés de ‘solidaires’ devraient être installés en France dans des espaces existants, principalement au sein de quartiers de la politique de la ville (QPV).

Ce plan est né d’un double constat. Un premier, socio-démographique : « En année normale, nous recensons environ 500 000 licenciés, dont seulement 6 500 dans les QPV », livre Sébastien Nolesini, le directeur général de la FFJudo. Soit un « taux de pénétration très faible de 1,2% », dans ces 1 436 quartiers où vit 8 ...

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club acteurs du sport pendant 30 jours

J’en profite

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dojos solidaires : recycler la ville en faveur de la pratique sportive

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement