Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Dexia : l’arrivée de Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani ne suffit pas à stopper la dégringolade

Publié le 07/10/2008 • Par La Rédaction • dans : Actualité Club finances, France

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le conseil d’administration du groupe bancaire franco-belge Dexia suit la proposition du gouvernement belge en élisant l’ex-premier ministre belge Jean-Luc Dehaene à sa tête et en désignant le français Pierre Mariani comme administrateur délégué, relate le Monde.fr dans un article publié le 7 octobre 2008.

L’annonce de l’arrivée de ce nouveau tandem à la tête de Dexia est la première étape des changements qui se dessinent pour la banque en difficulté. Le 6 octobre 2008, Yves Leterme, premier ministre belge, avait indiqué à Paris que des « initiatives » allaient être prises « dans les jours qui viennent » pour « renforcer » le groupe bancaire, à l’issue d’un entretien avec le chef de l’Etat.

L’action Dexia poursuit sa dégringolade, au lendemain d’une chute de 20,29 %. L’arrivée prochaine à la tête du groupe de Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani n’a pas suffi à calmer les inquiétudes sur l’avenir de la banque franco-belge. Le titre Dexia plonge de 8,33 %, à 6,23 euros, à contre-courant du marché parisien. Dexia affiche déjà la plus mauvaise performance du CAC 40, avec des pertes de 63,64 % depuis le début de l’année.

Vers 16 heures à la Bourse de Paris, les valeurs financières sont dopées : BNP Paribas s’envole de 6,30 % à 71,75 euros, tandis que Société générale prend 3,80 % à 62,82 euros, Axa 2,39 % à 20,55 euros, Crédit agricole 1,41 % à 14,04 euros. Seul Dexia continue de plonger de 8,32 % à 6,24 euros, l’incertitude pesant encore sur son avenir.

Pour en savoir plus
Consultez le cours de l’action sur Euronext

Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dexia : l’arrivée de Jean-Luc Dehaene et Pierre Mariani ne suffit pas à stopper la dégringolade

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement