Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

[Interview] Déserts médicaux

« Il n’y a pas de raison rationnelle à garder certaines petites maternités »

Publié le 27/01/2022 • Par Géraldine Langlois • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

Cyril Huissoud
Cyril Huissoud
Pour des raisons de sécurité, la fermeture d'une maternité où peu de naissances se déroulent est quasiment inévitable, estime le Dr Cyril Huissoud, secrétaire général du Collège national des gynécologues obstétriciens français (CNGOF). Comme dans toutes les spécialités médicales, le manque d'obstétriciens mais aussi de sages-femmes affecte le fonctionnement de ces établissements.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

 

Quels sont les critères que doit remplir une maternité pour fonctionner de manière sûre ?

Il doit y avoir en permanence, sur place ou joignable avec un accès rapide à l’hôpital, un médecin gynécologue obstétricien, un médecin anesthésiste, un pédiatre et des sages femmes. Ces règles sont fixées par des décrets de 1998, ce qui soulève déjà en soi des questions car ils ont été élaborés sur des données encore plus anciennes… Dans les 20 ans qui ont suivi, on est passé de 721 maternités en 2000 à 478 en 2021. Un tiers des maternités ont fermé, soit pour des raisons souvent administratives, étant donné leur niveau d’activité, soit du fait de difficultés à recruter du personnel, des médecins en particulier..
Cela s’est accompagné d’une augmentation de la taille ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il n’y a pas de raison rationnelle à garder certaines petites maternités »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement