Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Eau-Biodiversité

Agences de l’eau : la baisse des effectifs s’arrête, mais les ponctions financières continuent

Publié le 26/01/2022 • Par Sylvie Luneau • dans : A la une, actus experts technique, France

Agence de l'eau
C.P.
Toujours aussi brûlante, la question du financement des agences de l’eau et de leurs moyens est revenue en débat en séance publique au Sénat le 25 janvier. Si le « plafond mordant » n’est pas remis en cause, en revanche, la baisse des effectifs est stoppée pour 2022.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que les missions des agences de l’eau s’étoffent chaque année et sont cruciales face aux enjeux climatiques, non seulement pour l’eau, mais aussi pour la biodiversité, des ponctions sur leurs ressources sont pratiquées depuis 2018. Au-delà de 2,1 milliards d’euros, leurs recettes sont reversées au budget général de l’Etat. C’est le fameux « plafond mordant ». En outre, avec 12 milliards d’euros, le 11e programme d’intervention (2019-2024) est en recul de 1 milliard d’euros par rapport au précédent.

Interrogée à plusieurs reprises sur ce sujet, lors d’une audition au Sénat, ce mardi 25 janvier, Bérangère Abba, secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, n’a pas remis en question ce plafond mordant. « Nous avons besoin de maîtriser la pression fiscale sur les ménages, tout en ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Agences de l’eau : la baisse des effectifs s’arrête, mais les ponctions financières continuent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement