Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Sport amateur

Le Comité olympique français veut relancer le bénévolat sportif

Publié le 25/01/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

prof sport
©Rawpixel.com - stock.adobe.com
Alors que la crise sanitaire a accentué l’érosion du bénévolat, le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) profite de l’élection présidentielle à venir pour favoriser une prise de conscience sur l’importance de cet engagement. Et trouver les leviers pour le valoriser et le développer.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Un bénévole perdu, c’est 10 à 15 jeunes fragilisés », selon Brigitte Henriques(1), présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), tête de pont de 155 000 clubs. Or avec la crise sanitaire, les trois-quarts de ces derniers auraient perdu contact avec une partie de leurs bénévoles, dans un secteur où neuf associations sur dix ne fonctionnent qu’avec ces forces vives. C’est-à-dire, sans salarié. Sur les 13 millions de bénévoles français, 3,5 millions œuvrent dans une structure sportive. Brigitte Henriques prend sa calculatrice : « si l’on transfère cela en équivalents temps-plein (ETP), ça en représente 275 000. C’est considérable ! C’est un vrai sujet d’inquiétude, qui exige une mobilisation en faveur du monde associatif, notamment dans l’optique de la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Acteurs du sport

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club acteurs du sport pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Comité olympique français veut relancer le bénévolat sportif

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement