Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Acteurs du sport

Grands stades

A Saint-Ouen, le modèle de réhabilitation du stade Bauer à la loupe

Publié le 19/01/2022 • Par David Picot • dans : A la Une acteurs du sport, Actu expert acteurs du sport, France

Le stade Bauer cédé au groupe Réalités, qui fera de cet équipement sportif un stade de 10 000 places mais aussi des espaces de bureaux, de commerces, de loisirs, culture et même santé.
Le stade Bauer cédé au groupe Réalités, qui fera de cet équipement sportif un stade de 10 000 places mais aussi des espaces de bureaux, de commerces, de loisirs, culture et même santé. Gamma Image
Après la mode des partenariats publics-privés (PPP), quels nouveaux modèles de financement pour les grands stades ? A Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), le mythique et vieillissant Stade Bauer, cédé par la ville à un opérateur privé, figure au cœur d’un projet urbain sportivo-immobilier.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Yoann Choin-Joubert parle d’un « projet de dingue » ! Le 8 février 2021, le conseil municipal de Saint-Ouen-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) s’est prononcé en faveur de la cession du stade Bauer, au groupe Réalités qu’il préside. Accomplie dans la cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris 2 », l’opération s’élève alors à 26,5 M€ pour ce lieu emblématique, attaché au club historique du Red Star FC. Inauguré en 1909, le stade Bauer « est l’un des rares stades de France, occupé par un club professionnel à ne pas avoir fait l’objet de rénovation lourde ni de mise aux normes », stipule la délibération. « Il fait partie de notre patrimoine », insiste Karim Bouamrane, le maire (PS), qui souhaite « l’ouvrir pour qu’il soit un lieu convivial et dynamisant pour le quartier tout proche ».

Réalités s’est ainsi engagé à réhabiliter et à rénover cet équipement dont la capacité passera de 3 000 à 10 000 places. Mais pas seulement. L’opération comprend également la réalisation d’un ensemble multifonctions de 30 000 m² de surface plancher, baptisé ‘Bauer Box’ : 17 000 m² de bureaux, 11 000m² de commerces, lieux de loisirs et de culture et 2 000 m² dédiés à la santé. Avec une livraison de l’équipement, situé à 1,7 km du futur village olympique, avant les Jeux de Paris. Puis celle de la partie immobilière, à l’été 2025, pour une enveloppe totale d’investissement qui devrait avoisiner voire dépasser les 200 M€.

« Un lieu de vie »

Ce projet est le fruit d’un « travail étroit avec la ville et le club du Red Star FC, qui s’est étalé sur plusieurs mois », enchaîne Yoann Choin-Joubert, qui liste les enjeux : « préserver l’identité audonienne, accompagner la transformation de la ville et composer une nouvelle génération d’actifs qui comprend plusieurs usages dont un stade de football, pour en faire un vrai lieu de vie ». Egalement actionnaire principal du club féminin de handball des Neptunes de Nantes, il évoque, à travers le sport, « des ambitions sociétales ». Sans nier toutefois, « les aspects économiques derrière cela, bien sûr. C’est aussi de la notoriété et de l’influence pour notre entreprise ».

Le lien déterminant club-opérateur

Un opérateur privé qui achète un stade à une collectivité pour y développer un projet mixte en matière d’usages, en collaboration avec la ville et le club local : Jérémy Moulard, docteur en management du sport professionnel et spécialiste des stades, y voit « un modèle intéressant qui peut être amené à se développer ». En effet, « aujourd’hui, les collectivités n’ont pas forcément les reins financiers pour être en mesure d’entretenir gracieusement les stades, les construire ou mettre en place une rénovation ». Par ailleurs, « « elles n’ont pas non plus les compétences pour optimiser l’exploitation d’un stade qui permette aussi un développement économique du club résident. Ce peut donc être partenariat gagnant-gagnant ».

Il met toutefois l’accent sur un point de vigilance : « d’une manière générale, dans ce type de contrat tripartite, il peut y avoir des difficultés de régulation entre des acteurs », notamment entre le club et le groupe privé. A noter que dans ce dossier, Réalités est également actionnaire à hauteur de 17 % du Red Star, sans cacher son intérêt de devenir majoritaire. De son côté, la ville, dans sa délibération de février 2021, a fait part d’un souhait principal : que le nom ‘Stade Bauer’ soit « conservé et protégé ».

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club Acteurs du sport

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Saint-Ouen, le modèle de réhabilitation du stade Bauer à la loupe

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Acteurs du sport

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement