Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

« Il est urgent d’élever encore le niveau de l’encadrement technique supérieur », Philippe Laurent, président du CSFPT

Publié le 12/10/2011 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Dossiers Emploi

Philippe Laurent, maire de Sceaux, nouveau président du CSFPT, explique à la Gazette des communes sa vision de l'encadrement supérieur dans la fonction publique territoriale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vous êtes l’auteur d’un rapport sur les cadres dirigeants présenté en 2009 au CSFPT, dans lequel vous préconisez notamment de relever les défis de la République décentralisée. Quels sont-ils ?

Au-delà des grandes incertitudes qui pèsent sur la mise en oeuvre concrète de la réforme territoriale et des conséquences institutionnelles qu’il peut en résulter, chacun connaît, évidemment, le contexte économique de plus en plus tendu dans lequel évoluent les collectivités territoriales : rétrécissement des marges de manoeuvre budgétaires, perspective de bouleversements institutionnels, nouvelles relations public-privé, etc.
Nos collectivités territoriales ont donc besoin, plus que jamais, de cadres dirigeants et supérieurs de très haut niveau, capables de définir les cahiers de charges et d’en contrôler l’exécution dans les partenariats public-privé, face à des entreprises extrêmement bien structurées et efficaces à défendre leurs propres intérêts.
La prise de conscience de l’ampleur des besoins reste insuffisante, tant par l’administration centrale que par les employeurs territoriaux eux-mêmes. Or, faute de carrières suffisamment attractives, les cadres territoriaux risquent de quitter la FPT et priveront ainsi les collectivités territoriales de compétences en matière de maîtrise d’ouvrage.

La DGCL a commencé à réfléchir à un nouveau cadre d’emploi pour les ingénieurs en chef. Quelle est votre position ?

Je le répète, il est urgent d’élever encore le niveau de l’encadrement supérieur, que ce soit en matière d’expertise technique, de management des hommes, de juste et efficace allocation des ressources, d’économie, de droit, de négociation, de gestion de projets…
Il est donc absolument vital pour l’autonomie locale, la qualité de la gestion publique locale et la liberté de gestion des exécutifs locaux, d’aménager un nouveau cadre d’emploi pour les ingénieurs en chef. De plus, ils sont nombreux à bientôt partir à la retraite. Pour contribuer au renouvellement, il faut créer des conditions pour attirer des jeunes diplômés, issus d’univers différents.
Les ingénieurs issus des corps d’Etat, et fortement encouragés à rejoindre les collectivités territoriales, ne suffiront pas. De plus, il faudra être vigilant. Il risque d’y avoir une brisure entre ceux qui ont fait toute leur carrière dans la FPT et les autres.

Quelles seront les missions des futurs ingénieurs en chef ?

Les missions des futurs ingénieurs en chef sont d’ores et déjà connues : manager des équipes opérationnelles et/ou de projet, mobiliser l’expertise technique, accompagner les négociations dans le cadre des partenariats public-privé (au sens large), encourager la recherche de solutions techniques innovantes…
Le champ d’action est immense, comme le sont les enjeux : élaboration de stratégies urbaines, préservation et mise en valeur des paysages, environnement et biodiversité, urbanisme et promotion de la qualité architecturale comme élément majeur du cadre de vie, fonctionnalité des équipements collectifs, constructions économes, organisation du travail quotidien respectant au mieux les hommes et l’environnement… Sans oublier le rôle, absolument essentiel, de pédagogie auprès des élus.
L’avenir et l’approfondissement de la décentralisation et la qualité du service public local dépendent d’abord des hommes et des femmes qui font la fonction publique territoriale. Celle-ci a besoin de cadres dirigeants fortement engagés, formés et mobilisés. Nous défendrons tout ce qui ira dans ce sens.

Cet article fait partie du Dossier

Filière technique : la réforme des ingénieurs en chef enfin relancée

Sommaire du dossier

  1. Filière technique : la réforme des ingénieurs en chef enfin relancée
  2. « Il est urgent d’élever encore le niveau de l’encadrement technique supérieur », Philippe Laurent, président du CSFPT
  3. « Nous souhaitons un statut attractif pour faciliter le recrutement de jeunes diplômés », Jean-Pierre Auger, président de l’AITF
  4. Ingénieurs en chef – Pour un cadre d’emplois spécifique
  5. Profil d’ingénieurs
  6. Jean-Paul Derinck, ingénieur au conseil général de la Côte d’Or – Portrait vidéo
Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Il est urgent d’élever encore le niveau de l’encadrement technique supérieur », Philippe Laurent, président du CSFPT

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement