Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique (5/5)

Sites industriels clés en mains : luxe, sacs et maroquiniers à Laval Agglo

Publié le 18/01/2022 • Par Frédéric Ville • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

La Motte Babin Louverné © Laval Economie
@LavalEconomie
A Louverné, près de Laval, le site de la Motte Babin, labellisé « clé en main », s’apprête à accueillir les ateliers FIM, une entreprise de maroquinerie de luxe, puis d’autres entreprises. Non sans un accompagnement fin depuis plus de six mois par Laval Economie et l’agence de développement de la Région Pays de la Loire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est un beau coup que Laval Agglomération (34 communes, 113 854 hab., Mayenne) et son agence de développement, Laval Economie, sont sur le point de réaliser sur la zone d’activités de la Motte Babin à Louverné : l’accueil au premier semestre 2022 des Ateliers FIM, un nouveau site industriel pour cette entreprise de fabrication de maroquinerie de luxe, avec 250 salariés prévus d’ici six ans.

« L’industriel peut aller vite »

Fin septembre dernier déjà, le site industriel de 20 hectares était labellisé « clés en main » par le Ministère de l’Economie avec 48 autres sites. L’idée du Ministère, étant de garantir aux industriels des délais courts pour implanter une nouvelle usine, la labellisation vient récompenser des zones d’activités bien placées et bien engagées et des collectivités très porteuses. La proximité de l’autoroute A81, le découpage de parcelles de taille variée, la proximité de Laval et de ses services à 6 kilomètres (gare LGV à 70 minutes de Paris, transports en commun…), sans oublier les services à Louverné distant d’à peine quatre kilomètres (micro-crèche, hôtellerie, restauration, activités sportives…) ont joué dans la labellisation. « Pour nous, il s’agissait aussi de mieux répartir les entreprises entre Laval Ouest déjà bien pourvu et Laval Est », précise Nicole Bouillon, vice-présidente en charge de l’économie à Laval Agglo.

Côté rapidité potentielle des implantations, l’élue précise en effet que « l’étude d’impact, les études archéologiques, faune-flore et le dossier loi sur l’eau sont achevés et les délais de recours purgés. Un industriel peut donc aller vite dès qu’il dépose un permis de construire, conforme aux règles d’urbanisme, et de manière simultanée un éventuel dossier Installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) ».

« Valider la concordance avec le projet de territoire »

Dans sa recherche, FIM est d’abord passé par la Région Pays de la Loire et son agence de développement Solutions & Co : « On s’est alors tourné vers différentes intercos mayennaises pour étudier une implantation possible : il s’agissait de bien qualifier le cahier des charges fixé par FIM (immobilier, foncier…) et d’être facilitateur : l’investisseur doit sentir notre mobilisation », précise Eric Juhel, directeur du département entreprises et territoire chez Solutions & Co (15 développeurs sur les 5 départements ligériens).

C’est donc Laval Economie qui l’a emporté avec la Motte Babin et tous les avantages de ce site déjà énoncés. Selon Laval Economie et Solutions & Co, le dirigeant de FIM a misé sur la proximité de Paris (1), un bassin d’emploi dynamique, un territoire attractif, la connexion avec ses autres sites (Fougères) et une concurrence faible ici avec d’autres acteurs de la maroquinerie. « Notre accompagnement (ndlr : avec celui de Gaëlle Andro, DGA Economie, emploi, innovation de Laval agglomération), a pris six mois, retrace Eric Juhel. Il nous a fallu écouter l’entreprise, comprendre ses besoins, son projet, aller sur place, visiter les installations, apporter des réponses dans le temps imparti, organiser un temps d’échange avec les élus pour valider la concordance avec leur projet de territoire. En l’occurrence, l’activité maroquinerie est peu présente sur le territoire et vise une main d’œuvre féminine qualifiée : c’est intéressant ». « On fait aussi attention au ratio du nombre d’emplois créés par rapport à la surface nécessaire », assure Nicole Bouillon qui est bon pour les ateliers FIM.

Une autre entreprise de logistique et stockage est pressentie, « mais pour l’instant, ce n’est pas signé », nuance Nicole Bouillon. Enfin, des contacts ont été établis avec d’autres entreprises industrielles.

Formation, recrutements : Laval économie aux petits soins

Avec Tania Martin, chargée de mission développement économique qui accueille les entreprises et commercialise les terrains auprès d’elles, Laval Economie démultiplie son action : « Dans un contexte de rareté du foncier, on vérifie que le projet de l’entreprise est suffisamment densifié (ndlr : en incitant par exemple à mettre des bureaux à l’étage), précise-t-elle. Ici, le site la Motte Babin est levé de contraintes techniques, contrairement à d’autres zones d’activité : il n’y a pas de servitudes pénalisantes (lignes à haute tension…). Les études et démarches administratives ont été faites, c’est pourquoi le site a été labellisé clé en main ».

Laval économie accompagne aussi les entreprises dans leurs besoins en matière de RH, par le biais d’une autre chargée de mission, Stéphanie Régnault. Il s’agit d’aider les entreprises dans leurs besoins de formation. FIM par exemple, en amont du démarrage du site, doit former elle-même une bonne partie des salariés recrutés avec l’appui de la région Pays de la Loire pour des formations courtes d’adaptation à l’emploi de moins de 400 heures (2).

Enfin Laval Economie travaille en lien avec Pôle Emploi. Sabrina Pierre, sa chargée de mission Attractivité et compétences met en relation les besoins en recrutement des entreprises et des candidats, ainsi que l’accueil des nouveaux salariés, de leurs familles, notamment dans leur recherche de logement et installation. A la Motte Babin, on commence à en récolter les fruits.

Notes

Note 01 Un autre site pressenti en Côtes d’Armor (plus éloigné de Paris), n’a pas été retenu Retour au texte

Note 02 En 2020, la région Pays de la Loire avait octroyé 22 M€ pour les formations courtes et longues d’adaptation à l’emploi. Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Data visualisation, les agents véritables acteurs de la transformation

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sites industriels clés en mains : luxe, sacs et maroquiniers à Laval Agglo

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement