Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

La Cour des comptes pointe les faiblesses du RSA

Publié le 13/01/2022 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la une, A la Une finances, A la Une santé social, Actu expert santé social, Actu experts finances, France

pierre-moscovici-130122
Isabelle Raynaud
Les sages de la Rue Cambon ont fait une grande enquête sur le revenu de solidarité active, la première depuis la généralisation du dispositif. Parmi leurs recommandations, ils s'opposent à la recentralisation de l'allocation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Les départements et l'Etat face au défi du RSA

Des bons et des mauvais points : la Cour des comptes n’étrille pas la politique du RSA, comme a tenu à le souligner Pierre Moscovici, son premier président. Basée sur des données des CAF, de Pôle emploi et de conseils départementaux, cette première étude d’ampleur depuis 2011 soulève trois faiblesses du dispositif.

Instrument de lutte contre la pauvreté

« Le RSA a profondément transformé le panorama des minima sociaux », a commencé Pierre Moscovici. Avec un mérite, celui d’être un rempart contre la grande pauvreté. Ainsi, seuls 16% des bénéficiaires du RSA vivent avec moins de 40% du revenu médian, niveau définissant la grande pauvreté. Un sondage BVA réalisé pour l’étude auprès d’allocataires ou anciens allocataires indique ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Les départements et l'Etat face au défi du RSA

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La Cour des comptes pointe les faiblesses du RSA

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement