Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Cet article vous est proposé par Le Défibrillateur

Défibrillateurs dans les ERP : que dit la nouvelle réglementation ?

Publié le 13/01/2022 • Par Auteur partenaire • dans : Contenu partenaire

GDC_Visuel_article_380X253
D.R.
Chaque année en France, pas moins de 120000 cas de crises cardiaques sont recensés. Afin de prévenir le risque de décès, il existe des solutions efficaces telles que les défibrillateurs automatisés externes. La loi rend par ailleurs leur implantation obligatoire dans plusieurs ERP.

Défibrillateurs automatisés externes : contexte et objectifs

Couramment désigné par l’acronyme DAE, un défibrillateur automatisé externe est un dispositif médical. Il permet de réanimer une personne victime d’un arrêt cardiaque. Il existe deux modèles différents de DAE :
● le défibrillateur semi-automatique. L’appareil décide si le choc est recommandé ou non, et c’est le sauveteur qui appuie sur le bouton « choc » à la demande du DAE ;
● le défibrillateur entièrement automatique. Ce modèle délivre lui-même le choc électrique s’il le juge nécessaire.

Avec près de 50 000 personnes qui décèdent d’une mort subite chaque année en France, s’équiper d’un DAE apparaît comme une nécessité. La réglementation en impose d’ailleurs la présence dans un certain nombre de lieux.

Implantation d’un DAE : qu’est-ce qui change en 2022 ?

À partir du 1er janvier 2022, de nouveaux établissements recevant du public (ERP) seront tenus de disposer d’un défibrillateur. La mesure s’inscrit dans la continuité du décret n°2018-1186 datant de décembre 2018. Ce dernier a rendu obligatoire la présence d’un DAE dans les ERP de catégories 1, 2 et 3 au 1er janvier 2020. Depuis le 1er janvier 2021, les établissements de quatrième catégorie sont également concernés. Au 1er janvier 2022, ce sera au tour d’ERP de catégorie 5. Il s’agit :
● de l’ensemble des établissements de santé ;
● des structures d’accueil pour les personnes handicapées ou âgées ;
● des gares ;
● des refuges de montagne et hôtels-restaurants d’altitude ;
● des salles sportives polyvalentes ainsi que des établissements sportifs couverts et clos.
Le défibrillateur Patriot Access et son pack ERP offre une solution adaptée pour de nombreux établissements souhaitant s’équiper d’un DAE. Pour plus de facilité, il est livré avec un film de sensibilisation et un autre de formation à l’utilisation de l’appareil.

Quelles sont les obligations attachées à la possession d’un DAE ?

La possession d’un défibrillateur implique de respecter certaines conditions concernant :
● la maintenance. Celle-ci doit être réalisée conformément aux recommandations laissées par le fabricant. Il s’agit de contrôler le bon fonctionnement du dispositif et de remplacer les consommables lorsqu’ils arrivent à date de péremption.
● la signalétique. Les modalités liées à l’obligation de signalisation d’un DAE sont précisées dans l’arrêté du 29 octobre 2019. L’intérêt d’une signalétique visible est de permettre à tout témoin d’un arrêt cardiaque de trouver rapidement un DAE.
● la déclaration. Les informations inhérentes à la localisation ainsi qu’à l’accessibilité d’un défibrillateur doivent être déclarées afin de figurer dans la base de données nationale GeoDAE.
Selon la réglementation, la présence d’un défibrillateur est exigée dans la plupart des établissements recevant du public. Dès le 1er janvier 2022, plusieurs ERP de catégorie 5 seront à leur tour concernés par cette obligation.

 

Contenu proposé par Le Défibrillateur

marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Défibrillateurs dans les ERP : que dit la nouvelle réglementation ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement