Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Entretien] Collectivités actionnaires

« En raison du risque, mieux vaut confier la gestion des fonds à des professionnels »

Publié le 14/01/2022 • Par Clémence Villedieu • dans : Actu experts finances, France

argent association
D.R.
Selon Bertrand Religieux, membre du directoire d’Irdi capital investissement, société de capital-risque implantée dans le Sud-Ouest, les fonds auxquels participent les collectivités doivent être administrés par des professionnels de l’investissement.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment les collectivités participent-elles aux fonds d’investissement que vous gérez ?

Nous assurons la gestion de douze fonds pour un montant de 400 millions d’euros d’investissements, des fonds dans lesquels les collectivités sont présentes en tant qu’investisseurs publics, avec d’autres comme Bpifrance ou la Banque européenne d’investissement. S’y ajoutent les institutionnels privés (banques, assurance), des grands industriels comme EDF ou Airbus et aussi des industriels de taille moins importante.

Les fonds que nous gérons doivent être majoritairement privés. Nos actionnaires se répartissent en fonction de fonds déclinés sur des segments de marchés : start-up, PME ou ETI (entreprise de taille intermédiaire), secteur industriel prioritaire, amorçage, développement ou transmission. Un fonds spécifique dédié aux entreprises ayant des difficultés pour des raisons conjoncturelles, Irdi impulsion, a été créé en septembre et réunit les régions Nouvelle-Aquitaine
et Occitanie et les métropoles de Montpellier et de Toulouse.

C’est à vous qu’il revient d’assurer la gestion de ces entreprises au nom des investisseurs ?

On choisit les projets pour les levées de fonds que l’on présente aux investisseurs, nous gérons en interne, avec deux équipes spécialisées – l’une sur l’amorçage et l’autre sur le développement –, la vie du fonds et donc des entreprises qui en font partie.

Ensuite, nous assurons la sortie des investissements, la durée moyenne étant de porter les entreprises sur cinq à sept ans pour réutiliser les ressources dégagées. Chacun de ces fonds est structuré autour d’une gouvernance dans laquelle on retrouve les collectivités. Le suivi du portefeuille est assuré lors d’une réunion de reporting trimestrielle.

Comment sont prises les décisions qui s’imposent ?  Par exemple, la recapitalisation des entreprises par les fonds d’investissement ?

Le fonds levé, les décisions reviennent à la société de gestion et sont présentées à titre consultatif aux investisseurs. Les start-up financées vont devoir franchir de nombreuses étapes de développement : constituer une équipe professionnelle,
trouver les clients, protéger les innovations.

Le risque est important et il est porté par les investisseurs qui sont pénalisés en cas d’échec. D’où l’intérêt de donner la gestion des fonds à des professionnels. De notre côté, la société est rémunérée par une commission de gestion et tout échec risque de remettre en cause la poursuite de la gestion de fonds. Enfin, les salariés gestionnaires investissent de manière modeste, dans une logique d’intéressement.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« En raison du risque, mieux vaut confier la gestion des fonds à des professionnels »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement