Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Autonomie

« Préparer la société de la longévité demande des moyens »

Publié le 11/01/2022 • Par Christelle Destombes • dans : Actu expert santé social, Toute l'actu Santé Social

Stéphane Corbin
B.Topuz pour la CNSA
La Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie s’est transformée courant 2021 pour gérer la branche autonomie de la Sécurité sociale. Elle doit également absorber les impacts de la LFSS 2022 – tarif minimal des services d’aide à domicile – ou de l’avenant 43, et relever le défi de l’autonomie. Son directeur adjoint, Stéphane Corbin, a accepté de répondre à nos questions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 La CNSA doit compenser le tarif minimal de l’heure à domicile. Comment se met en place le financement des départements ?

Un décret du 30 décembre 2021 définit le « tarif minimal » et un arrêté en fixe le montant pour l’année 2022, à 22 euros. Ce qui est prévu, c’est le concours financier de la CNSA visant à compenser la charge pour les départements. Les modalités restent à préciser : nous y travaillons avec la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), qui a en charge l’écriture des textes et avec la Direction de la Sécurité sociale.

Il s’agit d’établir, à une date précise, un point de référence, c’est-à-dire le coût de chaque service, en matière de volume d’activité, puis de le comparer à 22 euros. Les départements devront justifier l’écart entre le coût « de référence » et la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Préparer la société de la longévité demande des moyens »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement