Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique

Un outil qui aide les entreprises à mesurer leurs impacts

Publié le 17/01/2022 • Par Françoise Sigot • dans : Actu experts finances, Bonnes pratiques finances, France, Innovations et Territoires

Lors du salon Pollutec, en octobre dernier, les entreprises lyonnaises soucieuses de leur impact environnemental découvraient la plateforme d’évaluation.
Lors du salon Pollutec, en octobre dernier, les entreprises lyonnaises soucieuses de leur impact environnemental découvraient la plateforme d’évaluation. D.R.
La métropole fournit aux entreprises une plateforme d’évaluation respectant certains critères et exploite les bilans pour orienter ses politiques publiques.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

[Métropole de Lyon 59 communes • 1,4 million d’hab.] Moins de six mois après avoir jeté les bases du projet, la métropole de Lyon, en partenariat avec des étudiants de l’institut d’études politiques de Lyon et de l’entreprise locale Gen’éthic, vient de mettre en ligne un outil de mesure d’impact. Destiné aux acteurs économiques, ce site leur permet d’évaluer leurs impacts sociaux et environnementaux. « Le site est accessible à toutes les entreprises implantées ou pas sur notre territoire », précise Bruno Bernard, le président de la métropole. Quatre critères ont été retenus pour cette analyse : « inclusion et justice sociale », « soutenabilité économique », « viabilité ­environnementale », « santé et bien-être au travail ».

Par ailleurs, deux leviers d’action sont également renseignés : « gouvernance et ­coopération », et « activité à impact positif ». « Il s’agit d’un outil pour se mettre en mouvement et transformer ensuite, mais en aucun cas, il ne s’agit d’un outil de communication », prévient ­Emeline Baume, vice-­présidente de la métropole de Lyon, déléguée à l’économie, l’emploi, au commerce, au numérique et à l’achat public. Toutes les entreprises quels que soient leurs domaines d’activité et leur taille peuvent se prêter à l’exercice d’autoévaluation.

Evaluation et action

Basé sur le volontariat, cet outil prend la forme d’un questionnaire renseigné par les entreprises. « L’exercice est impliquant. Nous l’avons réalisé avec le concours des ressources humaines, des achats, de la logistique, mais aussi des fonctions métier », témoigne Damien Dumas, directeur de la stratégie chez Apicil, spécialiste de la protection sociale. Un parcours néanmoins simple dont la conclusion s’incarne à travers une note pour que chacun puisse se situer. Mais pas seulement.

« Chaque participant a également à disposition des pistes d’amélioration et des recommandations », souligne Thibaut Banière, chef de projet « impact et innovation soutenable » à la métropole de Lyon. Mise en ligne à l’occasion du salon ­Pollutec, en octobre dernier, cette plateforme a été testée par une vingtaine d’entreprises de l’agglomération lyonnaise.

« Cela nous a permis de voir où nous étions performants et où nous ne l’étions pas », commente Christophe Fargier, président du brasseur lyonnais Ninkasi. Constatant que son personnel était ­ « parti­culièrement jeune », le chef d’entreprise a, depuis, embauché trois seniors. « Au-delà du score, c’est bien le chemin qui s’ouvre et les solutions que nous recherchons », se félicite la vice-présidente de la métropole.

Résultats globaux

Ainsi, la métropole mise sur cet outil pour amener les entrepreneurs de son territoire vers plus de sobriété. L’objectif est que les entreprises qui passeront le pas se testent régulièrement et s’inscrivent dans une dynamique d’amélioration continue de leurs pratiques pour faire baisser leur impact. La métropole promet de prendre sa part à l’effort collectif. « Nous accompagnerons les entreprises dans la mise en œuvre de solutions », ­promet Emeline Baume. Pour l’heure, toutes les mesures d’accompagnement ne sont pas définies, mais l’idée est de s’appuyer sur les résultats globaux des analyses d’impact pour ajuster les politiques publiques. « Ainsi, si nous constatons un grand nombre de carences sur l’emploi des travailleurs porteurs de handicap, nous pourrons mettre en place des mesures d’accompagnement à l’embauche de ces profils », illustre l’élue.

A plus long terme, la métropole envisage d’aller plus loin. « Demain, nos achats publics seront guidés par les indicateurs que nous retrouvons dans cet outil », trace la vice-­présidente.

Contact : Thibaut Banière, chef de projet « impacts et innovation soutenable », TBANIERE@grandlyon.com

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un outil qui aide les entreprises à mesurer leurs impacts

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement