Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Territoires
& Talents

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Territoires et talents

Nantes Ville et Métropole

Cet article vous est proposé par Nantes métropole

Référente paies-charges : le conseil et l’humain au cœur du métier

Publié le 11/01/2022 • Par Territoires et Talents • dans : Contenu partenaire

Portrait de Jocelyne Jardillier, référente paies-charges au service gestion individuelle de la direction Administration des Ressources Humaines de Nantes Métropole.
Portrait de Jocelyne Jardillier, référente paies-charges au service gestion individuelle de la direction Administration des Ressources Humaines de Nantes Métropole. Thomas Louapre / Divergence
[Recrutement] Jocelyne Jardillier est référente paies-charges à la direction Administration des ressources humaines de Nantes Métropole. Un métier au service des 10 000 agents de la collectivité.

À 60 ans, Jocelyne Jardillier approche de l’âge de la retraite. Pourtant, pas question pour elle d’arrêter. Il y a quelques mois, cette experte en bulletins de salaire et suivi de carrière a rejoint comme référente paies-charges, la direction des ressources humaines de Nantes, mutualisée pour la ville et la métropole depuis septembre 2015.

« Nous sommes cinq référents dans le service qui supervisons le travail d’une quarantaine de gestionnaires, explique Jocelyne. Nous avons en charge la paie des 10 000 agents (titulaires et temporaires) de la collectivité. Et, même si évidemment je ne les connais pas tous, pour moi, ces collègues ne sont pas des matricules. Ma fonction est d’être là pour eux. Je m’assure qu’ils aient leur salaire dans les temps impartis et que celle-ci soit parfaitement établie ». Et de poursuivre : « Dans ressources humaines, c’est le H, l’humain, le plus important. Je ne l’oublie jamais ».

Dans ressources humaines, c’est le H, l’humain, le plus important. Je ne l’oublie jamais

Statuts, grades, anciennetés, primes… Après plus de 35 ans de carrière, les subtilités de la paie n’ont plus aucun secret pour Jocelyne. « Mais n’allez pas croire que nous faisons des bulletins de salaires à longueur de journée ! Sourit la référente. Il y a tous les mois deux ou trois jours très intenses consacrés aux contrôles des bulletins de salaire. Le reste du temps, nous avons plein d’autres missions à accomplir ». Les référents paies et charges s’occupent du mandatement ; assurent une veille législative et réglementaire ; entretiennent des liens étroits avec leurs collègues, avec les partenaires extérieurs tels que l’Urssaf, des caisses de retraite, d’autres collectivités, etc. ; se forment et participent au développement des nouveaux logiciels… « Il n’y a pas deux journées qui se ressemblent. C’est passionnant », résume Jocelyne.

Rien pourtant ne prédestinait cette étudiante dotée d’un bac secrétariat à faire carrière dans ce secteur. « Je suis entrée dans la fonction publique un peu par hasard, à 20 ans, après une petite expérience dans un cabinet d’assurance. J’ai fait un remplacement de cinq mois dans ma commune d’habitation. Cela m’a plu et j’ai passé le concours d’agent administratif ». Au fil des ans et des postes, Jocelyne découvre et apprend les arcanes de la paie et de la gestion de carrière, à la mairie et au centre communal d’action sociale (CCAS)  de Couëron, puis à la région Pays de Loire, au Centre de gestion de Loire-Atlantique et enfin à la Ville et Métropole de Nantes. « J’ai commencé comme agent de catégorie C et aujourd’hui je suis B+. J’ai travaillé dans des structures de toutes tailles. J’ai intégré différents services. J’ai appris avec mes collègues, j’ai suivi des formations et j’ai passé les concours. La fonction publique m’a permis d’évoluer et de faire une belle carrière », se félicite-t-elle.

J’ai commencé comme agent de catégorie C et aujourd’hui je suis B+… La fonction publique m’a permis d’évoluer et de faire une belle carrière

L’apprentissage encouragé

TL704_jocelyne_jardillier_211130_0124_2Proche de la retraite, Jocelyne a aujourd’hui à cœur de transmettre son savoir « Les référents, nous sommes là pour aider, conseiller nos collègues lorsqu’ils rencontrent des difficultés ou doivent gérer un cas particulier. Nous les formons, comme j’ai été moi-même auparavant formée. Je veux pouvoir me dire quand je partirai que j’ai contribué à l’évolution de carrière de mes collègues ».

Jocelyne s’inscrit là pleinement dans la politique RH de la métropole, de la ville et de son CCAS qui développe notamment l’apprentissage avec pas moins de 68 postes créés. « Je suis actuellement maître d’apprentissage d’un trentenaire en reconversion professionnelle, poursuit Jocelyne. Il suit une formation de gestionnaire paies au Greta et est apprenti chez nous trois jours par semaine. Il est excellent et nous souhaiterions à terme le recruter » !

Les opportunités d’emploi dans le secteur sont importantes. « Il y a du travail. On peut venir du public comme du privé, avoir ou pas d’expérience paies, rentrer comme titulaire ou contractuel…, énumère Jocelyne. C’est un secteur avec de fortes opportunités d’emplois et de vraies possibilités d’évolution. J’en suis la preuve ! ».

 

Les offres d'emploi de Nantes Ville et Métropole (44) TOUTES LES OFFRES

Commentaires

Référente paies-charges : le conseil et l’humain au cœur du métier

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement