Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme

Peut-on étendre à deux mois le délai d’instruction d’une déclaration préalable pour les lotissements ?

Publié le 07/01/2022 • Par Léna Jabre • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales : La consultation des services gestionnaires de réseaux publics donne lieu à un avis simple, notamment dans les cas prévus à l’article L. 111-4 du Code de l’urbanisme pour les permis de construire ou d’aménager.

Si la consultation de services gestionnaires de réseaux publics sur certaines demandes d’autorisations d’urbanisme s’avère souvent utile, en particulier lorsque certains réseaux sont actuellement insuffisants, elle n’est pas juridiquement obligatoire et ne paraît pas devoir être systématisée compte tenu de la diversité des situations possibles.

Dans le cadre d’une déclaration préalable, cette consultation n’est pas toujours nécessaire car il s’agit en général de projets de petite taille qui peuvent être éloignés des considérations de réseaux publics.

Il ne semble donc pas raisonnable de modifier l’état du droit existant pour y insérer une mesure à caractère général qui aurait vocation à régir quelques situations particulières.  Un tel dispositif allongerait les délais d’instruction et serait contraire au travail de simplification du droit de l’urbanisme, et des autorisations plus particulièrement, engagé depuis quelques années.

Il faut d’ailleurs préciser que les modifications de délai d’instruction du code de l’urbanisme sont déjç prévues afin d’articuler l’autorisation d’urbanisme avec d’autres législations ou lorsqu’elle nécessite d’autres formalités.

Enfin, la difficulté soulevée sera en partie levée par la dématérialisation de la procédure d’autorisation qui devrait permettre de fluidifier les échanges entre gestionnaires de réseaux et services instructeur.

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Peut-on étendre à deux mois le délai d’instruction d’une déclaration préalable pour les lotissements ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement