Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crise sanitaire

Cette année encore, exit les cérémonies de vœux traditionnelles

Publié le 06/01/2022 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

2022-voeux-annee
Adobe Stock
Face au regain épidémique, les élus locaux ont été priés d’annuler leurs cérémonies traditionnelles de vœux pour 2022. Tour d’horizon des alternatives trouvées par les élus locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Cinquième vague oblige, dans un télégramme cosigné par Jacqueline Gourault, ministre des Relations avec les collectivités, mardi 21 décembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé aux préfets et aux élus d’annuler leurs traditionnelles cérémonies de vœux 2022, mettant sur la sellette cette cérémonie empreinte de convivialité pour la deuxième fois consécutive.

Puis, le 27 décembre dernier, le Premier ministre, Jean Castex, a enfoncé le clou à l’occasion de son intervention sur l’évolution de la situation sanitaire : « Toutes les cérémonies de vœux prévues en janvier seront par ailleurs annulées », a-t-il déclaré.

Une consigne officiellement relayée et soutenue par l’AMRF, bien que cette décision relève du principe de la libre administration des collectivités : « Ce sont des recommandations de bon sens. L’annulation des vœux n’est pas un sujet pour les maires ruraux », réagit, auprès de « La Gazette », Cédric Szabo, directeur de l’Association des maires ruraux de France. Qui rappelle que des sujets « d’une autre ampleur » attendent les élus et notamment ruraux, évoquant pêle-mêle la rentrée scolaire et son énième protocole, les conséquences des réorganisations des directions des finances publiques dans les départements, le ZAN… De son côté, L’AMF a indiqué à « La Gazette » n’avoir « pas de position en tant que telle sur le sujet ».

Vidéos à gogo et reprise parodique

A l’instar de l’an dernier, le contexte est donc peu propice à cet exercice rituel, mais ne va pas sans susciter de déception chez certains élus locaux, comme le maire de Quittebeuf (Eure), Benoît Hennart, interrogé par « France Info », qui ne comprend pas pourquoi les cérémonies de vœux sont annulées quand, dans le même temps, les meetings politiques des candidats à l’élection présidentielle restent autorisés sans jauge. Certains édiles ont néanmoins trouvé des alternatives.

La plupart ont ainsi basculé en format distanciel, avec des cérémonies retransmises en direct sur les réseaux sociaux, avec un recours massif à la vidéo. C’est le cas à Bergerac (Dordogne).

Aline de Marcillac, maire de Ville-d’Avray (Hauts-de-Seine), a elle fait le choix symbolique de prononcer ses vœux dans le théâtre municipal de la ville, la salle du Colombier.

Certains élus en ont aussi profité pour tenter des prises de parole plus décalées voire excentriques, à l’instar de Karl Olive, maire de Poissy (Yvelines) qui, pour son allocution, a choisi de se mettre en scène en noir et blanc et en couleurs et d’imiter successivement les discours d’anciens présidents de la République, ainsi que l’a raconté 78actu.

Animations en extérieur

A ce stade, certaines villes ont, en revanche, toujours à leur agenda une cérémonie de vœux en présentiel. C’est le cas de la ville de Douai (Nord), comme l’a repéré « France Bleu », où plusieurs cérémonies de vœux prévues dans les quartiers sont toujours programmées pour fin janvier, « sous réserve des décisions gouvernementales ».

La ville de Laval (Mayenne) a, de son côté, décidé d’opter pour une troisième voie : un mix entre distanciel et présentiel, en misant aussi sur une fanfare en extérieur, sans jauge. « En sachant qu’il n’y aura pas de prise de parole publique du maire. Ce format est, en effet, un moyen de garder un minimum de convivialité et de symboliquement célébrer en musique la nouvelle année avec les habitants », indique le service « communication » à « La Gazette ». Le port du masque y sera obligatoire.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Cette année encore, exit les cérémonies de vœux traditionnelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement