Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Le projet de loi 3DS profondément remanié

Publié le 04/01/2022 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

village-St Emilion-OceanProd-AdobeStock_211595652
Saint-Emilion © oceanprod-adobestock
L’Assemblée nationale a revu en profondeur le texte du Sénat. La commission mixte paritaire, programmée à la fin du mois, s’annonce musclée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le projet de loi 3DS au scanner

La chambre des députés a voté ce 4 janvier le projet de loi 3DS, comme différenciation, décentralisation, déconcentration et simplification. La commission mixte paritaire devrait se dérouler le 27 janvier. Elle s’annonce plus compliquée que prévue, tant les députés de la majorité ont voulu imprimer leur marque sur ce rare texte de la mandature intégralement consacré aux collectivités.

Lors des explications de vote, le porte-parole de La République en Marche, Rémy Rebeyrotte a salué la réforme de la métropole d’Aix-Marseille-Provence qui supprime les conseils de territoire et redonne des pouvoirs aux communes. Il s’est félicité de « l’adaptation de la gouvernance des agences régionales de santé », tout comme de « la pérennisation de la loi SRU ».

« La République du quotidien attendra »

Le représentant du groupe de la Gauche démocratique et républicaine, le communiste de Seine-Maritime, Sébastien Jumel a jugé, tout au contraire, que, sous les dehors de « la banalité technocratique », ce texte ne répond pas à « la crise des ronds-points » et à « la concentration des richesses dans les métropoles ». « La République du quotidien attendra », a-t-il dit.

Le porte-voix des Républicains, le député du Haut-Rhin, Raphaël Schellenberger a dénoncé le « travail de sape » effectué par l’Assemblée, sur le texte du Sénat. Il a estimé que ce texte, bien loin de consacrer la différenciation, tourne le dos à « l’organisation conventionnelle des territoires ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le projet de loi 3DS profondément remanié

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement