Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Crise sanitaire

L’état vaccinal des agents ne peut pas être fiché

Publié le 04/01/2022 • Par Alexandre Léchenet Isabelle Raynaud • dans : A la Une RH, A la Une santé social, Actu expert santé social, Actu juridique, France, Toute l'actu RH

Centre de vaccination de Noisy-le-Sec, Seine-Saint-Denis, le 26 juin 2021
Centre de vaccination de Noisy-le-Sec, Seine-Saint-Denis, le 26 juin 2021 Fabien Calcavechia / La Gazette des communes
La campagne vaccinale contre le Covid-19 repart de plus belle avec l'administration de doses de rappel. Mais que ce soit pour suivre l'avancée de cette campagne, ou pour vérifier le passe sanitaire des agents, la constitution d'un fichier est interdite, ou alors fermement encadrée. La bonne conduite est de scanner le passe des agents concernés par l'obligation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le fichier a été supprimé mais le mal est fait. A la mairie de Marseille, un fichier listant le statut vaccinal des policiers municipaux marseillais, mais également leur contamination au Covid-19 a été constitué, comme l’a révélé « Marsactu« .

« Ce fichier avait pour objectif de faciliter la vaccination, dans les centres municipaux, des fonctionnaires de police municipale volontaires, ces fonctionnaires étant prioritaires comme agents en contact direct avec le public », a fait valoir la ville à « Marsactu ».

L’USPPM a saisi la Cnil dès qu’elle a eu connaissance de l’existence de ce fichier. Bernard Vellutini, son responsable du contentieux, note que le correspondant « informatique et ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’état vaccinal des agents ne peut pas être fiché

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement