Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique (3/5)

Sites industriels clés en main : comment Agen récolte les fruits de sa qualité de services aux entreprises

Publié le 04/01/2022 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

agen agglo
Agglo Agen
Sélectionné en septembre 2021 « Site industriel clés en main » (SICM) aux côtés de 48 autres zones d’activités, le technopole Agen Garonne (TAG), opérationnel depuis 2018, connaît depuis quelque temps un bel élan, porté par le dynamisme de l’agglomération et le contexte local. Mais il est encore trop tôt pour mesurer le rôle du label SICM.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

 

Ses lampadaires solaires balisent déjà quelques-unes des routes du technopole Agen Garonne (TAG). Bientôt, c’est son futur siège que la société agenaise d’éclairage public solaire, Fonroche Lighting ouvrira sur le TAG, à quelques minutes de ses locaux actuels. Aux travaux de terrassement, succède désormais le chantier des fondations. « Notre ambition est d’implanter sur le TAG un centre mondial de l’éclairage solaire, regroupant R&D, bureau d’étude, formation interne et à destination de nos clients ou des installateurs et recyclage », détaille son directeur général Laurent Lubrano. Mais au label site industriel clés en main (SICM), le chef d’entreprise ne prête pas grande attention.

Pourtant, le TAG sélectionné lors de la deuxième vague des SICM annoncée en septembre 2021, fait partie depuis septembre des 127 sites répertoriés en France. Cette zone d’activités de 212 ha, dont 150 ha cessibles, situé à moins de 10 km du centre-ville d’Agen accueille pour l’heure 13 entreprises et 532 emplois. Et les chantiers en cours à ses quatre coins témoignent de futures installations : Nutrivet, une société d’alimentation pour animaux à proximité de Fonroche Lighting, un peu plus loin SAUR dans le domaine de l’eau… Près de 1 000 salariés devraient travailler sur le TAG début 2023 et les projections plus lointaines tablent sur 3 500 emplois à l’horizon 2038. Parmi les 50 ha encore disponibles, toutes les parcelles devraient être commercialisées d’ici 3 ans.

Entre Bordeaux et Toulouse

Même si l’intérêt des promoteurs ou entreprises pour le TAG (pour moitié extérieures à l’agglomération) s’est accru ces derniers mois, difficile de le rattacher directement et totalement à l’obtention du label SICM. « Avec des prix de 45 euros HT /m², notre foncier est compétitif, surtout dans un contexte de saturation des deux métropoles qui nous entourent, Bordeaux et Toulouse. Nous observons également une inflexion nette depuis quelques mois pour venir s’installer dans des territoires de notre taille », avance Olivier Grima, vice-président en charge de l’économie à la communauté d’agglomération d’Agen.

« Notre bonne connaissance de nos partenaires ainsi que notre savoir-faire en termes de pré-instruction des dossiers, dès la prise de contact, de façon à écourter les autorisations d’urbanisme (jusqu’à 25 % du délai théorique), ou celles émanant du côté de l’État de la DREAL (direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) sont reconnues », renchérit Antoine Froment, en charge de l’offre économique et de l’accueil des entreprises.

De la présentation des lots commercialisés à la décision politique, l’ensemble de la chaîne concourt à la rapidité de réponse aux entreprises. « Un bureau communautaire se tient tous les jeudis soirs. Les dossiers y sont donc présentés aux élus dans les 10 jours suivant leur bouclage pour signature du compromis de vente et les clients peuvent déposer en amont leur dossier de permis de construire », indique Pierre Souillé, directeur général adjoint en charge de l’économie et de l’aménagement du territoire.

Les délais d’instruction raccourcis faisant partie du cahier des charges, c’est notamment cette réactivité des services de l’agglomération qui a valu au TAG d’être retenu comme SICM. Les études d’archéologie préventive avaient de leur côté été menées dans le cadre de la création de cette zone d’activités, ouverte à la commercialisation en 2018. Quant aux réseaux d’électricité ou d’assainissement, ils ont été pensés en amont, sur un site labellisé HQE (haute qualité environnementale). Et l’agglomération anticipe la création de services aux salariés, un restaurant d’entreprises commun ou berceaux de crèches portés par le privé.

Reconnaissance du travail fait

« Le label SICM n’a pas exigé de gros travail supplémentaire, mais est venu reconnaître la qualité de nos procédures », note Christelle Garbino, cheffe de service économie, enseignement supérieur et tourisme à la communauté d’agglomération. Olivier Grima se targue par ailleurs d’une très forte proximité de l’intercommunalité avec les entreprises du territoire. « Nous avons fait le choix d’aller aux devants de leurs besoins en  rencontrant, en binôme élu-représentant des services, deux à trois fois par semaine des entreprises pour connaître leur stratégie, leurs contraintes et les informer des dispositifs de subvention ou des outils adaptés à leur développement. Ce travail en amont permet de traiter des dossiers matures et de gagner du temps sur la réalisation », explique-t-il.

Venu couronner ce savoir-faire, le label SICM incite par ailleurs à aller encore plus loin en termes de services. Déjà un guide pratique destiné aux nouveaux arrivants a été édité l’année dernière, distribué aux directions des ressources humaines des organisations du territoire. Des offres de logements de nouveaux collaborateurs, y compris temporaires, sont facilitées. « Nous avons en projet l’implantation sur le TAG d’un incubateur / pépinière qui sera la vitrine économique de l’agglomération, et sera aussi destiné à l’accueil des entreprises et au soutien de l’innovation. L’école de la CCI Sud Management va s’y installer à l’horizon 2023 pour déployer de nouveaux programmes, et de la formation continue, notamment en lien avec le développement durable », assure Christelle Garbino.

S’il est encore trop tôt pour mesurer les retombées de la labellisation SICM en termes de commercialisation des parcelles, Antoine Froment relève un premier bénéfice. « Le dispositif SICM va dans le bon sens en favorisant la prise de conscience des atouts des différents territoires  l’échelle par exemple du département. Et nous ne pouvons que nous renforcer les uns les autres », estime-t-il.

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sites industriels clés en main : comment Agen récolte les fruits de sa qualité de services aux entreprises

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement