Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Enfance en danger

Protection de l’enfance : « Le projet de loi propose des progrès en trompe-l’œil »

Publié le 03/01/2022 • Par Rouja Lazarova • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, France

troussel1
Stéphane Troussel
Stéphane Troussel, président (PS) du département de la Seine-Saint-Denis (1,6 million d’hab.), revient sur le projet de loi relatif à la protection des enfants voté par le Sénat le 15 décembre. Il dénonce un texte qui demeure dans l’incantation des bonnes intentions, sans profondeur ni moyens dédiés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Vous êtes particulièrement concerné par toute réforme de la protection de l’enfance, pourquoi ?

En Seine-Saint-Denis, plus de 9300 enfants et jeunes majeurs sont pris en charge par l’ASE, parmi lesquels environ 6000 sont placés et 3300 font l’objet d’une mesure éducative à domicile. Deux-tiers parmi ceux qui sont placés le sont en établissement, environ 30% en famille d’accueil et 9% à l’hôtel. Nous avons à peu près 1800 mineurs non accompagnés, 800 mineurs et 1000 jeunes majeurs. Le nombre de contrats jeunes majeurs s’élève à 1500.

Nous consacrons à l’ASE plus de 300 millions d’euros par an. Vous comprenez, à l’énoncé de ces chiffres, qu’il s’agit, pour nous, d’une politique publique majeure. Nous assumons cette responsabilité publique qui est essentielle. Il en est de la capacité que la ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Protection de l’enfance : « Le projet de loi propose des progrès en trompe-l’œil »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement