Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Lutte contre les déserts médicaux

Une antenne dentaire pour attirer les jeunes chirurgiens-dentistes

Publié le 27/12/2021 • Par Laure Martin • dans : A la Une santé social, Actu expert santé social, Régions

dentiste
luckybusiness / AdobeStock
La Normandie a longtemps fait partie des régions dépourvues en faculté dentaire. Pour encourager malgré tout l’installation de praticiens, des mesures ont été prises à plusieurs échelles.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’absence de faculté d’odontologie a un impact direct sur l’offre de soins dentaires qu’une région peut proposer aux patients. « Ne pouvant pas proposer de formation dans cette spécialité, tous les étudiants normands en première année commune aux études de médecine souhaitant devenir dentiste s’orientaient, jusqu’à présent, à Reims, Lille ou Paris », explique Arnaud Mabire, vice-président au développement des usages numériques, enseignement supérieur et recherche à l’agglomération Evreux Porte de Normandie. Une fois partie dans une autre région, il est rare qu’ils reviennent en Normandie… « Et ce d’autant plus que généralement, ils effectuent leur stage de praticien sur le territoire où ils effectuent leurs études. »

Ouverture d’une antenne dentaire à Evreux

Plusieurs solutions ont donc été pensées. « En décembre 2018, nous avons rencontré le doyen de la faculté de médecine de l’Université de Rouen, qui nous a proposé d’ouvrir une antenne dentaire à Evreux », souligne-t-il. Ce type de structure permet de recevoir en formation des étudiants de 5e et 6e année affiliés à une autre université en odontologie, dans un service dépendant – dans le cas présent – du Centre hospitalier Eure-Seine et encadrés par des praticiens hospitaliers. L’idée séduit. L’agglomération trouve un lieu – un ancien collège privé – et décide, en juin 2019 de la faisabilité du projet. Les travaux sont lancés et se terminent en décembre 2020.

Depuis septembre 2021, sept étudiants de la faculté dentaire de Paris ont rejoint l’antenne d’Evreux pour effectuer leur 5e et 6e année de formation. Pour les convaincre, le centre dentaire rattaché à l’antenne se doit d’être attractif. « Nous avons donc conçu un lieu avec des équipements qui, d’un point de vue technique, sont de dernière génération », se félicite Arnaud Mabire.

Ce service, dépendant de l’hôpital, a ouvert au public en mai 2021. Il propose des tarifs réglementés sans dépassement d’honoraire et une prise en charge adaptée aux personnes en situation de handicap mental et des personnes à mobilité réduite. « Nous avons vocation à proposer une offre de soins pour toute la patientèle, ce qui permet aussi de former les étudiants à tout type de prise en charge », complète Arnaud Mabire. Une proposition qui peut séduire les futurs praticiens souhaitant se perfectionner. »

Une aide financière

En parallèle, la région et le département de l’Eure octroient une aide à la mobilité pour couvrir une partie des frais d’hébergement aux étudiants réalisant leur stage pratique sur le territoire. La région offre 400 euros par mois de septembre à août à ceux qui effectuent leurs stages actifs et hospitaliers en Normandie, et le département accorde 200 euros par mois supplémentaire, soit 600 euros.

Deux autres antennes dentaires devraient ouvrir à Cherbourg et Alençon, en complément de la future faculté dentaire normande, prévue pour la rentrée 2022 à Caen et à Rouen selon les annonces du Premier ministre, Jean Castex, le 2 décembre.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une antenne dentaire pour attirer les jeunes chirurgiens-dentistes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement