Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Technologie de sécurité

Une étude de la gendarmerie met en doute l’efficacité de la vidéosurveillance

Publié le 22/12/2021 • Par Gabriel Thierry • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Caméras de vidéosurveillance à Lyon
Benoît Prieur / Wikimedia Commons / CC BY SA
Une étude inédite menée en Isère à la demande du centre de recherche de la gendarmerie nationale conclut à un apport très marginal de la vidéosurveillance dans la résolution des enquêtes judiciaires mais aussi dans la dissuasion.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Depuis son essor dans le courant des années 2000, la vidéosurveillance n’en finit pas de faire débat. Et d’opposer ses partisans, Etat et collectivités en tête, qui y voient un outil indispensable dans la dissuasion et l’élucidation des crimes et des délits, aux scientifiques, qui, année après année, produisent des enquêtes pour démontrer l’inefficacité de ces caméras très onéreuses et dénoncer le lobby des technologies de sécurité.

La polémique, qui s’était effacée avec la généralisation progressive de la vidéo dans les villes, connaît cette fois-ci un rebondissement inattendu avec la publication d’une enquête en provenance de la gendarmerie nationale. Cette étude menée par Guillaume Gormand, chercheur au Centre d’études et de recherche sur la ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
4 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une étude de la gendarmerie met en doute l’efficacité de la vidéosurveillance

Votre e-mail ne sera pas publié

henri Tanson

23/12/2021 11h29

La vidéo surveillance est une parfaite réussite ; personne ne peut le nier.
Une réussite pour le lobby de la sécurité qui s’en met « plein les fouilles » !
C’est une réussite pour les élus qui croient pouvoir se décharger de leurs responsabilités.
C’est aussi une réussite pour cette société de surveillance généralisée qui se met en place ; et qui sera efficace quand toutes les caméras seront reliées entre elles, analysées par des algorithmes performants et quand elles feront de la reconnaissance faciale.
Et quand nous serons tous pucés…
Ça vient.
C’est juste qu’il faut le temps que le système soit complet !

Clem

24/12/2021 06h43

Beaucoup d’erreur d’appréciation dans cette étude. Si le recours aux caméras n’est pas effectué par les enquêteurs c’est que la zone des faits n’est pas couverte pas la vidéo surveillance. Il s’agit d’un outil extrêmement utile et envisagé lors de chaque enquête.

robleh

28/12/2021 11h13

Bonjour,

Si je comprends bien votre position, il faut plus de caméra pour palier au manque d’efficacité pointé par l’étude?

Laurent

28/12/2021 09h36

Incompréhensible. Les données de cette étude ne peuvent être objectives. La vidéo surveillance est particulièrement efficace dans la résolution d affaires. Le problème est simple il faiut y accorder le temps et les moyens humains nécessaires à l exploitation des images. Deux cas de figure soit l enqueteur ne souhaite pas aller au bout des choses soit on ne lui accorde pas le temps nécessaire. Un système bien pensé représente sans aucun doute une plus value indéniable.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement