Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

éolien offshore

Areva commet une erreur selon les élus bas-normands

Publié le 10/10/2011 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

La décision du groupe Areva du 29 septembre 2011, qui a préféré le port du Havre à celui de Cherbourg pour le développement de sa filière éolienne offshore, laisse un goût amer aux Bas-normands. Ils n’hésitent pas à parler d’une erreur.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les réactions ont été nombreuses en Basse-Normandie à l’annonce du choix d’Areva pour l’implantation de sa filière éolienne offshore. « Areva, en pleine crise nucléaire, n’a pas voulu faire la démonstration qu’on pouvait articuler le renouvelable et le nucléaire, regrette Bernard Cazeneuve, député-maire (PS) de Cherbourg-Octeville (Manche). De ce point de vue, le groupe a fait une très grave erreur stratégique. »

Une critique partagée par les présidents du département de la Manche et de la région Basse-Normandie, Jean-François Le Grand et Laurent Beauvais.
Même son de cloche également du côté des syndicats représentés à l’usine Areva de La Hague ou encore de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Cherbourg-Cotentin.
Rappelons qu’Areva est un des industriels majeurs dans la Manche avec son unité de retraitement des déchets nucléaires de la Hague.

Message social équivoque – « C’est un message très négatif qu’envoie ainsi un acteur majeur de la filière électronucléaire aux populations du Cotentin où cette filière se trouve confrontée à une grave crise de confiance, insistent dans un communiqué commun, jeudi 29 septembre 2011, Laurent Beauvais, Jean-François Le Grand et Bernard Cazeneuve. C’est également un message négatif en matière d’aménagement du territoire dans un contexte où l’industrie nucléaire réduit le format de ses établissements. »
Les élus évoquent enfin « un message social équivoque pour les salariés d’Areva travaillant dans le Cotentin. Cela fait fi de leur engagement passé et présent en faveur du développement de leur entreprise ».

Les politiques bas-normands, de gauche comme de droite, restent mobilisés pour qu’une filière régionale des énergies marines renouvelables se développe. Cherbourg, où il existe déjà une importante filière industrielle et une concentration de connaissances et savoir-faire à disposition, déclinables à l’éolien offshore, reste en effet dans la course.
En particulier, les discussions se sont intensifiées avec le deuxième consortium candidat à l’appel d’offre lancé par l’Etat pour l’installation d’éoliennes offshore en mer de la Manche : le consortium Alstom–EDF.

Régions

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : comment protéger la santé des agents

de La Rédaction avec le soutien de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Areva commet une erreur selon les élus bas-normands

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement