Revue de presse

Noël – Covoiturage – Electricité – Petites lignes ferroviaires… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Pour cette dernière revue de presse de l'année, retrouvez l'essentiel de l'actualité du 11 au 17 décembre sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

Pleins feux sur Noël – Une semaine avant les fêtes de Noël, ne faudrait-il pas éteindre les illuminations entre minuit et 5 heures du matin ? C’est la question que pose l’Inrae, sur son site Internet, en soulignant la pollution lumineuse que la prolifération de ces éclairages supplémentaires représente chaque année. L’institut de recherche rappelle en effet que ces lumières festives utilisent « des éclairages LED puissants. Ils sont le plus souvent dans les blancs-bleus, les couleurs les plus néfastes pour la biodiversité car elles perturbent les cycles biologiques des espèces ». Et même si de nombreuses espèces hibernent à cette période de l’année, le clignotement de certains éclairages ajoute aux perturbations de la faune.

Plein phare sur le covoiturage – Suivre l’évolution des pratiques du covoiturage courte distance, évaluer l’impact des mesures prises par l’Etat, les collectivités et les entreprises afin, notamment, de les rendre plus souples, tel est l’objectif de la création de l’Observatoire national du covoiturage au quotidien. Comme l’annonce le ministère des Transports dans un communiqué, il s’agit de fournir des outils avec l’aide du Cerema, de l’Ademe et du Gart, pour une plus grande connaissance des données et aider les utilisateurs à visualiser les grandes tendances. Une cartographie des aires de covoiturage et une représentation en 3D des flux entre les territoires sont notamment déjà disponibles.

Retard à l’allumage – « On est très, très en retard […] c’est notre faute à tous ». Ainsi parle Jean-François Carenco, président de la Commission de régulation de l’énergie, cité notamment par La Tribune, à propos des énergies renouvelables. Selon lui, la crise actuelle de la flambée des prix de l’énergie vient notamment du fait que la feuille de route fixée il y a trois ans n’a pas été suivie. « Avec 3 gigawatts de plus, on n’aurait pas de crise », dit-il. Jean-François Carenco fustige notamment les oppositions aux éoliennes : « ça met en danger tous nos emplois, toute la France, toute l’Europe » [lire aussi notre article]. Il souhaite aussi accélérer sur l’éolien en mer.

Donner de la voie – A l’occasion de la réouverture de la ligne ferroviaire Epinal-Saint-Dié-des-Vosges, le Premier ministre Jean Castex s’est engagé à accompagner la régénération de 9200 km de petites lignes dans toute la France. France Info précise que le gouvernement annonce vouloir soutenir financièrement les régions qui s’engageront dans cette voie, soulignant que la vétusté des infrastructures et le sous-investissement des petites lignes régionales avaient détourné les usagers du train. La réouverture de ligne Epinal-Saint-Dié-des-Vosges, fort peu utilisée avant sa fermeture il y a trois ans, a nécessité 21 millions de travaux (40% pris en charge par l’Etat et 60% par la région).

Covid sanitaire – Comme nous l’avions déjà annoncé [lire aussi notre article], l’Etat a repris la main sur la surveillance du Coronavirus dans les eaux usées. Le site de l’Anses annonce en effet que son laboratoire d’hydrologie a été nommé laboratoire national de référence pour la surveillance du Sars-CoV-2 dans les eaux usées et les boues des stations d’épuration. Il est notamment chargé d’harmoniser les méthodes utilisées et d’assurer la fiabilité des données provenant des différents acteurs et projets de surveillance, dont le réseau Obepine qui, jusque-là, était l’une des références.

Mafiosa – Le tribunal correctionnel de Draguignan a rendu son verdict : onze prévenus et sept sociétés de bâtiment, travaux publics et transports du Var et des Alpes-Maritimes ont été condamnés à des sanctions allant de fortes amendes (jusqu’à 1 million d’euro) à deux ans de prison ferme. Le Monde rappelle qu’ils ont été condamnés pour atteinte à l’environnement après avoir déversé des centaines de milliers de tonnes de gravats pollués sur la Côte d’Azur entre 2017 et 2020. Une ampleur encore jamais vue qui explique que l’accusation ait évoquée une « mafia des déchets ».

Trottinettes et sans bavure – Trois mois après le déploiement de trottinettes Tier Mobility en free-floating dans la ville de Roubaix, 20 Minutes dresse un bilan positif. La flotte est en effet en très bon état, avec seulement 6 véhicules égarés sur les 600 déployés. « C’est rare dans les villes où l’on installe pour la première fois », reconnaît même l’entreprise qui, selon le contrat signé avec Roubaix, doit prendre en charge tous les coûts d’entretien et de remplacement. Dans la métropole lilloise, Roubaix est la seule ville à proposer des trottinettes en free-floating.

Et aussi…

En Haute-Garonne, la région Occitanie reprend les transports interurbains et scolaires du département [La Dépêche] ;

Alors que la métropole strasbourgeoise a inauguré son grand contournement autoroutier, la majorité métropolitaine de Bordeaux refuse d’en faire autant et choisit de privilégier le RER. [Sud-Ouest].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP