Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Salaires

Salaires des agents : « J’ai résorbé toutes les inégalités que je pouvais »

Publié le 09/12/2021 • Par Claire Boulland • dans : A la une, A la une emploi, A la Une RH, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

montchalin-salaire-decembre2021-une
Claire Boulland
En cette fin de quinquennat, et malgré le contexte économique, le gouvernement ne cèdera pas à la "facilité" d'une revalorisation du point d'indice. La ministre de la Fonction publique, Amélie de Montchalin, promet en revanche un diagnostic inédit pour son ou sa successeur(e).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 

« Une faute politique ». C’est ainsi que Luc Farré (Unsa), rencontré jeudi 9 décembre à la sortie de l’Hôtel de Rothelin-Charolais, qualifie les « non-réponses » du gouvernement pour le pouvoir d’achat des fonctionnaires en 2022.

Compte tenu de l’évolution de la situation économique (2,8 % d’inflation sur 12 mois) de nouvelles mesures étaient attendues. Mais mis à part l’indemnité inflation de 100 euros pour les agents dont la rémunération est inférieure à 2000 euros nets par mois, et l’alignement sur le SMIC au 1er janvier prochain (1), mesures déjà connues, les syndicats disent n’avoir rien appris… du tout.

« Le gouvernement a refusé une nouvelle fois de revaloriser la valeur du point d’indice, pourtant seule solution pour contrer ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Salaires des agents : « J’ai résorbé toutes les inégalités que je pouvais »

Votre e-mail ne sera pas publié

Al

09/12/2021 08h26

On s’en souviendra en avril 2022.

HERMES

13/12/2021 10h22

Fais ce que je dis, pas ce que je fais!

Le Gouvernement oublie dans ses propos les mesures mises en place pour les plus hauts salariés de la fonction publique.
S’il est vrai qu’un certain nombre de fonctions ont connu une évolution de leur situation financière et que les bas salaires ont obtenu des améliorations qui nécessitent pourtant une augmentation à chaque évolution du SMIC, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

Je prendrai le cas des mesures déjà mises en place pour les plus hauts salaires de la fonction publique (regardez donc les dix plus hauts salaires par ministère – vous verrez qu’ils fleurtent souvent avec le seuil de 2.000.000 €) et ce n’est pas fini.
Oui, avec la modernisation de la haute fonction publique, les administrateurs devraient bénéficier d’une revalorisation de leurs indemnités.

Et pendant ce temps, ceux qui ont atteint il y a quelques années l’indice maximal qu’ils peuvent obtenir voient leur pouvoir d’achat diminuer. Ne croyez pas que le GIPA modifie cette situation car il ne compte pas pour la retraite et c’est un fusil ç un coup utilisable que tous les quatre ans!

Pour ma part, j’ai trouvé un tableau fort intéressant (merci à l’INSEE) permettant de comparer une somme avec le recalcul tenant compte de sa valeur actuelle.
Aussi incroyable que cela puisse paraître, pour ce qui me concerne et en tenant compte de changements de grade intéressants, mon pouvoir d’achat est sensiblement le même que celui que j’avais il y a quarante ans???
En un mot, le GVT n’a servi qu’à combler la réduction de mon pouvoir d’achat au cours de la période.
Si je prends en compte les quinze dernières années, la perte de mon pouvoir d’achat est de l’ordre de 25%.

On peut continuer ainsi… mais ne soyons pas étonnés que les personnes les plus performantes quittent la fonction publique ou même ne souhaitent pas l’intégrer en début de carrière.

Quant à Al, je vais le décevoir: tous les Gouvernements ont fait la même chose!
Si vous imaginez qu’un nouveau Gouvernement va changer cela,…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement